Houle montre ses couleurs

Hugo Houle... (Tim De Waele)

Agrandir

Hugo Houle

Tim De Waele

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sportcom

«C'est une très bonne journée pour moi et j'étais content d'être en avant pour me faire voir et profiter de ma bonne forme!» Voilà ce qu'a déclaré Hugo Houle, membre de l'échappée du jour qui a marqué la troisième étape du Tour cycliste de Romandie, un parcours de 187 kilomètres départ et arrivée à Payerne, vendredi, en Suisse.

Le coureur de la formation AG2R-La Mondiale a pris le 25e rang de l'étape, finissant dans le premier groupe qui comptait 114 coureurs. L'Italien Elia Viviani (Team Sky) s'est imposé au sprint devant son compatriote Sonny Colbrelli (Bahrain-Merida). Le coéquipier de Houle, Samuel Dumoulin, a fini cinquième.

«C'est parti assez rapidement et c'était mon objectif d'être dans l'échappée, car celle d'hier s'était rendue loin, alors pourquoi pas tenter ma chance, d'autant plus que c'était ma meilleure carte à jouer», a expliqué Houle, qui était le mieux placé au classement général dans ce groupe de 7 coureurs avec un retard de 3 minutes 35 secondes sur le meneur, l'Italien Fabio Felline (Trek-Segafredo).

Celui-ci conserve le maillot jaune au terme de l'étape de vendredi.

«Dans le groupe, la cohésion était bonne, mais derrière, les Bahrain-Merida ne nous ont pas permis de monter à plus de 3 minutes d'écart. Nous avons commencé à nous attaquer après 120 kilomètres pour remonter le rythme dans la section technique du parcours, mais cela a brisé la chimie dans l'échappée et ensuite, étant donné que l'écart était rendu sous la minute et que nous n'allions nulle part, nous avons levé le pied.»

Les fuyards ont été repris à 36 kilomètres de l'arrivée. Une fois l'échappée avalée, d'autres ont tenté de prendre la fuite, dont le Britannique Alex Dowsett (Movistar) en solo, sauf que tout s'est décidé au sprint massif. L'athlète de Sainte-Perpétue lèvera le pied à l'étape de montagne de samedi, 164 kilomètres entre Domdidier et Leysin, afin de préserver ses forces en prévision du contre-la-montre de dimanche, une étape où il pourrait décrocher un bon résultat. «Ce sera une étape très difficile et il y aura quand même beaucoup de travail à faire en début de course pour bien placer nos deux leaders (Mathias Frank et Pierre Latour) afin qu'ils puissent faire la différence dans les dernières montées.»




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer