Sur les traces de Julia Pellerin

De l'avis de son entraîneure chez Gym TRM... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

De l'avis de son entraîneure chez Gym TRM Kathleen Rudisel, Dahlianne Côté est l'un des plus beaux espoirs de la région en gymnastique.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Quand ses entraîneures lui ont demandé de sauter une pratique à l'aube d'une importante compétition, Dahlianne Côté a cru à une punition. Pour elle, rien n'égale la joie de fouler les tapis avec ses partenaires de Gym TRM.

«De la gymnastique, elle en mange», s'exclame Kathleen Rudisel, l'une de ses mentors au club de Trois-Rivières que la jeune fille de 9 ans fréquente depuis déjà quelques années. «On voulait simplement qu'elle se repose mais elle croyait qu'on la punissait. C'est dire à quel point elle aime ça être ici!»

Voulez-vous une autre preuve de cet amour indéfectible pour la poutre, le saut de cheval et les barres asymétriques? Lors d'un récent voyage dans le Sud avec les membres de sa famille, la petite boule d'énergie de Pointe-du-Lac ne pensait qu'à son retour dans le gymnase avec ses partenaires d'entraînement. Elle était probablement une des rares passagères à avoir hâte de quitter l'avion!

«C'est un des beaux espoirs que j'ai pu diriger ici en plus de 25 ans, estime Kathleen Rudisel. Elle me rappelle beaucoup Julia Pellerin, qui a été la figure marquante de notre club pendant longtemps. Dahlianne est autant motivée que Julia au même âge, elle adore s'entraîner avec les plus vieilles. Elle ne paraît jamais intimidée!»

Paraîtrait qu'elle parle beaucoup, la petite Côté. Elle regarde aussi les compétitions de gymnastique à la télévision. Comme bien des gens, elle a suivi les exploits de Simone Biles aux Jeux de Rio l'été dernier, quand l'Américaine avait été couronnée quadruple médaillée d'or olympique.

«C'est mon idole, je l'aime beaucoup», sourit Dahlianne, qui en a impressionné plusieurs, la fin de semaine dernière à Victoriaville, où elle vivait son premier Championnat provincial en carrière.

Nullement intimidée par la pression et le regard des juges, elle a bouclé sa chorégraphie au sol avec une médaille de bronze. Tout ça dans la classe National, soit le niveau où les plus beaux espoirs du Québec se regroupent. N'eut été une chute à la poutre elle aurait certainement pu aspirer au top-5 au cumulatif.

«C'était seulement la troisième fois qu'elle s'exécutait sur la poutre. Elle est encore jeune, mais sa routine au sol en a impressionné plusieurs. Pour son âge, elle est en mesure d'offrir quelque chose de très raffiné.»

Kathleen Rudisel ne s'en cache pas, elle et ses adjointes (Janie Gagnon et auparavant Jade Loranger ainsi que Marie-Michelle Vachon) travaillent avec leur jeune gymnaste en fonction du cycle olympique de 2024, avec toutes les qualifications qui s'y rattachent. 

D'autres athlètes de Gym TRM se sont illustrées à Victoriaville. Également inscrite en classe National, Mélina Tremblay a pris le cinquième rang au sol, tout comme Marilie Noël dans la catégorie Provincial 8 senior. Coralie Gélinas-Lemire a quant à elle terminé 8e sur 48 concurrentes aux sauts en Provincial 7 novice.

En vertu d'une excellente troisième place décrochée au classement regroupé, Rachel Boisvert a pour sa part mérité son billet pour le Championnat canadien de l'Est, prévu en Nouvelle-Écosse au début du mois de mai.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer