Les gros canons muselés

Mika Zibanejad a trouvé le fond du filet... (THE CANADIAN PRESS)

Agrandir

Mika Zibanejad a trouvé le fond du filet à 14:22 de la première période de prolongation et les Rangers de New York ont arraché une victoire de 3-2 au Canadien de Montréal jeudi soir au Centre Bell.

THE CANADIAN PRESS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

ANALYSE / Tous les lancers sont menaçants en prolongation. Même ceux qui ne se rendent pas au filet! Ne vous méprenez pas, Chris Kreider tentait lui-même de battre Carey Price en prolongation. Cette rondelle a dévié sur son couvreur, et s'est retrouvée comme par magie sur le bâton de Mika Zibanejad, qui n'a pas loupé sa chance d'offrir cette importante victoire aux Rangers.

Un but chanceux, donc. Mais pas un vol pour autant, puisque les Rangers ont dominé cette période de prolongation. Ils ont eu au moins deux ou trois occasions solides de fermer les livres avant ça. Carey Price a paru un brin chanceux sur quelques séquences...

Ceci dit, Price n'est pas à blâmer pour cette défaite. C'est devant lui que ça se passe. Shea Weber est coupable sur le but de Brady Skjei, il a été attiré par le porteur du disque, laissant l'enclave au défenseur des Blue Shirts.

Ce but inscrit en fin de deuxième, qui a créé l'égalité 2-2, a bousculé le scénario mis en place depuis le début de la soirée. Jusque-là, les Glorieux avaient l'avantage, même s'ils ne parvenaient pas à élargir le fossé qui les séparait des Rangers au tableau indicateur.

Faut dire qu'à l'autre bout de la patinoire, Max Pacioretty a une fois de plus été réduit au silence. Oui, oui, il a travaillé un plus fort, le grand Max. Il a même eu droit à quelques bonnes chances de marquer, dont une échappée. Lundqvist a eu le dessus. Et plus le match avançait, moins Pacioretty semblait vouloir la rondelle. Ça fait neuf matchs d'affilée qu'il n'a pas marqué le capitaine. Il ne pouvait choisir pire moment pour traverser sa pire disette de la saison. 

La campagne de vos favoris ne tient donc plus qu'à un fil. Il y a de l'espoir d'au moins ramener cette série à Montréal pour un septième match, le Madison Square Garden n'est pas exactement une forteresse. Mais pour y arriver, les gros canons de l'équipe devront en faire plus. Jeudi, c'est Shaw, Gallagher et Lekhonen qui étaient devant la parade. Même chose au match précédent. Pas besoin de chercher plus loin pourquoi le Canadien a perdu ces deux duels...

En passant, juste comme ça, P.K. Subban et ses amis sont déjà qualifiés pour la deuxième ronde, eux. Ils ont balayé les Hawks, rien de moins. La chimie dans le vestiaire des Predators ne semble pas trop affectée par sa présence!




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer