50 secondes suffisent à Kean

Simon Kean a vaincu Michael Marrone par K.-O.... (La Presse)

Agrandir

Simon Kean a vaincu Michael Marrone par K.-O. technique, jeudi au Métropolis.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) En voyant son adversaire lors de la pesée jeudi, Simon Kean s'est moqué de son physique. «Ça va faire une belle peau d'ours sur le tapis du ring demain soir.» Il ne pouvait pas mieux dire!

Le poids lourd de Trois-Rivières a expédié Michael Marrone au sol après 50 secondes, jeudi au Métropolis de Montréal, pour ainsi savourer sa neuvième victoire chez les professionnels (9-0, 8 K.-O.).

Après avoir encaissé un crochet dans les premiers instants du duel, Kean s'est bien ressaisi et il a attaqué l'Américain de 31 ans, un pugiliste certes expérimenté mais qui ne semblait pas vouloir en découdre avec le protégé de Eye of the Tiger Management.

Un jab au foie a mis fin à la soirée de Marrone. Couché sur le tapis, la plus récente victime de Kean grimaçait pendant que le vainqueur peinait à cacher sa déception et, visiblement, sa frustration. En entrevue au Nouvelliste plus tard dans la soirée, Kean a avoué qu'il aurait aimé suer davantage dans l'arène.

«L'objectif était de lui faire mal avec ma main droite car j'ai beaucoup travaillé là-dessus à l'entraînement», confiait l'athlète de 28 ans, dont l'épaule droite n'a pas été épargnée par le passé.

«Mon jab l'a étouffé. Ce sont des choses qui arrivent souvent chez les poids lourds. Reste que je suis déçu. Le combat était prévu pour huit rounds, j'aurais aimé en faire plus. Le gars en face de moi n'était pas si pire que ça, mais je cherche quelque chose de plus solide.»

Son entraîneur n'aura évidemment pas eu à décortiquer beaucoup d'action de son poulain, mais Jimmy Boisvert retenait du positif de la soirée. «Je n'ai pas vu le crochet en tout début de combat, j'ai seulement vu Simon contre-attaquer. C'est mieux que ça arrive dans ce genre de soirée. Simon a appris que s'il n'est pas vaillant avec un tel adversaire, il peut se faire surprendre. Sauf qu'il a bien terminé ça. Le gars avait l'air de souffrir pour vrai!»

Qu'à cela ne tienne, Kean n'était pas impressionné par la réaction de Marrone. Alors que celui-ci le félicitait, le Trifluvien a répliqué avec des mots qui ne semblaient pas vouloir dire "merci"!

«Je vais garder ça pour moi», a lancé Kean, avec un sourire en coin.

Au micro quelques minutes plus tard, il a de nouveau manifesté son désir de mettre les gants contre Adam Braidwood, qui a battu Éric Martel-Bahoeli en février au Centre Vidéotron. Dans le meilleur des mondes, ce duel serait présenté à l'Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières le 17 juin.

Jimmy Boisvert rencontrera le promoteur Camille Estephan, mercredi prochain au Centre Bell dans le cadre du premier match en séries du Canadien, afin de discuter de la question.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer