Des surprises et des espoirs

Les Estacades envoient quatre équipes aux provinciaux. Sur... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les Estacades envoient quatre équipes aux provinciaux. Sur la photo, quatre de ces représentants: Anne-Jérémie Hamelin (cadettes), Sarah Pitblado (benjamines), Jimmy Clément (cadets) et Charlyse Grandmaison (juvéniles).

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) C'est une tradition qui perdure depuis longtemps. Chaque année en avril, des milliers d'étudiants-athlètes ont le privilège de défendre l'honneur de leur école et, par le fait même, de toute une région.

Les Vikings de Champagnat ont remporté la bannière... (Courtoisie) - image 1.0

Agrandir

Les Vikings de Champagnat ont remporté la bannière des juvéniles au terme des séries.

Courtoisie

Les Championnats provinciaux scolaires attisent encore la flamme de tous ces ados qui visent la bannière des champions ou, tout simplement, la meilleure performance de leur jeune carrière.

Les amateurs de basketball de Shawinigan seront gâtés samedi et dimanche puisque des dizaines de rencontres se dérouleront sous leurs yeux, et ce, sur quatre plateaux différents. En collaboration avec le Réseau du sport étudiant du Québec, l'école secondaire Du Rocher organise les finales juvéniles.

Puisqu'elle est l'hôte du tournoi, la Mauricie aura droit à quatre équipes: deux chez les garçons et deux autres dans le volet féminin. 

Les joueuses proviennent de l'Académie les Estacades (championnes régionales) et du Collège Marie-de-l'Incarnation (finalistes) tandis qu'au niveau masculin, les Vikings de Champagnat (champions régionaux) et les Pionniers de l'école Du Rocher (finalistes) ont été retenus.

En disposant des Pionniers, les Vikings ont d'ailleurs causé l'une des grandes surprises de cette saison de basketball dans la région. C'est que les joueurs de Grand-Mère n'avaient pas perdu en saison régulière depuis trois ans quand les Latuquois les ont vaincus cette année. Ils ont récidivé l'expérience lors d'un tournoi, puis en finale!

«Les Pionniers avaient gagné le premier match à La Tuque en tout début d'année. Le gymnase de l'école était plein, on n'a pas aimé ça», se souviennent les entraîneurs des Vikings Déreck et Robin Laflamme, les deux cousins à la barre du groupe. «Du Rocher a un club assez physique mais la rapidité de nos gars les a surpris. C'est un bel honneur de gagner les régionaux et on espère se rendre loin aux provinciaux. On souhaite que nos fans embarquent autant qu'en saison!»

Car gagner le premier match des championnats québécois s'avère souvent un défi colossal pour nos équipes, qui doivent en découdre avec certains des meilleurs programmes au Québec, dont la plupart sont établis à Montréal. «On a nos chances, assurent les deux jeunes pilotes. En tournoi cette année, nous avons été capables de rivaliser avec les équipes de Montréal.»

Les Pionniers voudront eux aussi bien paraître, l'école ayant souvent apparu aux provinciaux ces dernières années.

Les Estacades peuvent en dire autant. Les cinq équipes de l'établissement ont gagné les régionaux et les quatre évoluant en division 2 apparaissent sur la liste des provinciaux.

En plus des filles juvéniles, les cadettes et les cadets ainsi que les benjamines ont mérité leur billet. Le Vert et Or benjamin complète le portrait des forces en présence. Les finales des cadets ont lieu à Sherbrooke tandis que la grande région de Montréal organise celles des benjamins.

«Quatre équipes d'une même école aux provinciaux, ça nous rend fiers», sourit l'entraîneur de basketball aux Estacades Ibrahima Diop, qui dirige les cadettes, identifiées parmi les favorites à Sherbrooke.

«Nous avons des ambitions, c'est réaliste de prétendre au titre. Nos filles benjamines et juvéniles sont aussi bien placées pour causer des surprises après cette belle saison. Elles se classent parmi les meilleures au Québec.»

Les Estacades n'ont jamais gagné de médailles dans le volet féminin des Championnats provinciaux scolaires de basketball. À quelques mois de graduer en première division juvénile, un podium sèmerait la joie entre les murs de l'Académie, qui a beaucoup travaillé depuis quatre ans à améliorer ce programme en particulier.

Du volleyball à Trois-Rivières et sur la rive sud

Pendant que les meilleurs basketteurs juvéniles seront à Shawinigan, la crème de la relève en volleyball aura rendez-vous à Saint-Léonard-d'Aston et Trois-Rivières.

Les écoles Chavigny et La Découverte seront les terrains de jeu des benjamins, samedi et dimanche. Les Estacades et Champagnat représenteront la Mauricie chez les filles alors que Du Rocher et Val-Mauricie feront de même chez les gars.

Keranna (cadettes) et les Estacades (juvéniles filles) délèguent aussi un groupe, respectivement à Lorrainville en Abitibi-Témiscamingue et à Rivière-du-Loup.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer