Estacades: souvenirs de 2009 derrière le banc

Francis Nolin et Jimmy Appleby ont participé à... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Francis Nolin et Jimmy Appleby ont participé à la finale de 2009 avec les Estacades et évoluent aujourd'hui comme adjoints à l'entraîneur-chef Frédéric Lavoie.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Bien peu de joueurs des Estacades peuvent se vanter d'avoir goûté à une finale de la Ligue de hockey midget AAA, en 23 ans d'histoire. Toutefois, l'édition 2016-17 de Frédéric Lavoie peut compter sur la présence derrière le banc de deux acteurs du printemps 2009 en Francis Nolin et Jimmy Appleby.

Les deux adjoints à l'entraîneur-chef évoluaient à l'époque sous les ordres de Gilles Bouchard, dont la troupe a baissé pavillon en cinq matchs devant le Rousseau Sport de Laval-Bourassa.

Huit ans plus tard, les souvenirs de cette finale de la coupe Jimmy-Ferrari demeurent bien gravés et permettent de bonifier la préparation de l'édition actuelle en vue de la série quatre de sept qui s'ouvrira vendredi face au Blizzard du Séminaire Saint-François.

Au coeur de ces souvenirs, l'ambiance survoltée occupe une place importante. «La finale a été très émotive, le Complexe sportif Alphonse-Desjardins était plein», se souvient Nolin, qui campait alors le rôle de défenseur.

Des propos qui concordent avec ceux de son gardien Appleby, qui se rappelle aussi que la discipline avait joué un grand rôle dans cette série.

«On avait pu constater à quel point c'est important de contrôler ses émotions dans des moments aussi cruciaux. Rendu en finale, ce sont de tout petits détails qui font une grande différence. Ça ne prend pas grand-chose pour faire virer une série de côté», raconte l'actuel entraîneur des gardiens de but qui partageait à l'époque le filet avec Alexandre Morand.

Des similitudes

En regardant rapidement les deux formations des Estacades ayant atteint le duel ultime, quelques similitudes ressortent.

À l'époque, les Trifluviens étaient reconnus pour leur efficacité en défensive. Ils avaient même été l'équipe qui avait accordé le moins de buts à l'adversaire pendant l'année... tout comme l'édition 2016-17 des Estacades!

Cependant, l'offensive de l'époque était peut-être un peu mieux équilibrée que cette saison, croit Nolin. Il y a huit ans, Marc-André Levasseur (13), Hugo Desharnais-Roux (13) et Carl Gélinas (11) avaient mené une attaque qui comptait aussi dans ses rangs un certain Phillip Danault, aujourd'hui membre du Canadien de Montréal.

Cette année, le capitaine Cédric Desruisseaux (8 buts) et son complice Alex Plamondon (13 passes) ont causé la plupart des dommages en territoire ennemi.

Un autre qui a vécu la finale de 2009 de près, c'est le chef d'orchestre Frédéric Lavoie qui agissait alors comme adjoint à Gilles Bouchard. Il trace également quelques parallèles entre les deux cuvées.

«Il y a un bon mélange de joueurs dans les deux équipes. Chaque joueur est bien placé dans sa chaise. En 2009, un gars comme Desharnais-Roux avait marqué plusieurs gros buts (quatre buts gagnants). C'était un gars de rôles et c'est indispensable en séries.»

«Vivre le moment»

Huit ans après avoir vu la coupe Jimmy-Ferrari être soulevée par l'adversaire, Nolin et Appleby espèrent que l'année 2017 sera enfin la bonne pour les Estacades. Les deux complices sont bien placés pour expliquer aux jeunes joueurs trifluviens qu'une telle opportunité ne se présente pas à chaque saison.

«Moi, j'ai joué la finale à 16 ans alors je savais que c'était mes dernières séries. J'ai tout fait pour vivre le moment présent et c'est le message que je veux transmettre aux joueurs», indique Nolin.

De son côté, Appleby doit s'assurer que son poulain, Benjamin Lajoie, garde les deux pieds sur terre sous les projecteurs de la finale des séries éliminatoires.

«À ce stade-ci, il n'y a pas de recette magique. Il ne faut pas voir ça trop gros et se concentrer sur les bonnes choses. Il doit s'attarder seulement aux choses qu'il peut contrôler.»




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer