Coup de pouce pour le sprint final

Grâce à un partenariat avec Marie-Josée Gervais, des... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Grâce à un partenariat avec Marie-Josée Gervais, des Défis du parc national de la Mauricie, et Gaétan Boivin, du port de Trois-Rivières, Patrick Charlebois est sur la bonne voie pour atteindre son objectif d'amasser 77 777 $ pour remettre à la Fondation régionale pour la santé de Trois-Rivières.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La cadence va bon train pour le «huitième marathon» de Patrick Charlebois. Grâce à un partenariat avec les Défis du parc national de la Mauricie et le port de Trois-Rivières, tout indique que le Trifluvien parviendra à atteindre son objectif de remettre 77 777 $ à la Fondation régionale pour la santé de Trois-Rivières.

Dans le cadre de sa participation au World Marathon Challenge, qui consistait à compléter sept marathons sur sept continents en sept jours, l'infatigable coureur s'était donné comme mission d'amasser cette somme pour permettre d'acheter des équipements pour l'unité de néonatologie au Centre hospitalier affilié universitaire régional. Jusqu'à maintenant, quelque 62 000 $ ont été amassés dans le cadre de cette initiative.

Ainsi, dans l'espoir de voir Charlebois achever sa mission, Marie-Josée Gervais a décidé de le nommer président d'honneur du défi de course à pied en sentier de 30 kilomètres, une épreuve taillée sur mesure pour lui, dans le cadre des Défis du Parc qui auront lieu du 25 au 27 août. 

En vertu de l'entente entre les Défis du Parc et le port de Trois-Rivières, un total de 60 $ sera remis par inscription à l'épreuve de course à pied en sentier, pour les 200 premiers participants. Ainsi, ce sont jusqu'à 12 000 $ qui pourraient être versés à Charlebois pour la Fondation RSTR.

Le principal intéressé flottait évidemment sur un nuage lorsque Marie-Josée Gervais, directrice générale des Défis du Parc, et Gaétan Boivin, président-directeur général du port de Trois-Rivières et président du conseil d'administration de la Fondation RSTR, l'ont approché.

«Je suis vraiment content de m'associer à cet événement pour mon huitième marathon. On se rapproche dangereusement de l'objectif. Et dans tout ça, il y a aussi un objectif caché: c'est qu'il n'y a pas de limite au besoin des familles dans la région. Alors si on dépasse l'objectif, ce ne sera pas une mauvaise nouvelle. On peut en ramasser plus, si les gens sont généreux», mentionne celui qui a terminé en quatrième position du classement général du World Marathon Challenge.

Donner au suivant

En plus de l'important coup de pouce qui sera offert à Charlebois, les Défis du Parc vont également apporter leur soutien financier à cinq autres organismes de la région. 

En cette année où l'accès aux différents parcs nationaux est gratuit à travers le Canada, les participants auront le choix de déduire le montant de 7,80 $ - le coût d'entrée habituel - de leur inscription ou encore choisir de défrayer ledit montant pour le verser à une fondation, parmi lesquelles on retrouve la Fondation de la Santé et des Services sociaux de l'Énergie, la Fondation de l'Institut de recherche en immunologie et cancérologie, la Fondation Charles-Bruneau, la Fondation RSTR ou encore la Fondation de l'Institut Douglas en Santé Mentale. 

«On pense qu'on peut aller chercher jusqu'à 30 000 $ pour les fondations choisies», mentionne Marie-Josée Gervais.

Par ailleurs, pour les gens souhaitant participer à l'événement, la période d'inscription officielle s'est ouverte lundi midi pour la 11e édition des Défis du Parc. Lors de la période de pré-inscription, au début du mois de mars, les 200 places disponibles avaient trouvé preneur en moins de deux heures.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer