Zewski prêt à prendre des risques

Mikaël Zewski est toujours en attente d'un nouveau... (Andréanne Lemire, Le Nouvelliste)

Agrandir

Mikaël Zewski est toujours en attente d'un nouveau pacte afin de remonter dans le ring.

Andréanne Lemire, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le père Noël ne livre pas toujours la marchandise. Courtisé par le Groupe Yvon Michel (GYM) et InterBox en décembre, Mikaël Zewski (27-1-0, 21 K.-O.) croyait pouvoir choisir un nouveau promoteur dès les premiers jours de 2017.

Plus de deux mois plus tard, le Trifluvien n'a toujours pas réussi à s'entendre avec de nouveaux employeurs, une situation qu'il espère régler au plus vite question de s'attaquer à ce qu'il aime, relever des défis sur un ring.

Zewski a eu des discussions sérieuses avec InterBox. Une offre de GYM a été déposée. Il a pris les dernières semaines pour décanter tout ça. Présentement, GYM semble avoir une longueur d'avance, et pas seulement parce que Yvon Michel a couché sur papier ses paroles.

GYM a pris les moyens pour faire sentir à Zewski qu'il souhaitait vraiment l'ajouter à son écurie, notamment en l'invitant au gala impliquant Lucian Bute et Eleider Alvarez à Québec le mois dernier. Michel et Zewski vont d'ailleurs se rencontrer mercredi pour faire le point sur la situation, une réunion qui sera déterminante pour la suite des choses.

«Je laisse le côté argent à Cameron Dunkin, mon agent. Moi ce qui m'intéresse, c'est de voir si GYM a la même vision que moi pour les prochaines années. Je veux trouver un partenaire qui voit les choses pas mal de la même façon. Je vise une entente gagnant-gagnant.»

En gros, Zewski veut sa chance rapidement avec la crème mondiale. D'accord pour un combat de remise en forme, parce qu'il ne s'est pas battu depuis octobre 2015 mais ensuite, il veut passer aux choses sérieuses.

«Je suis prêt à prendre des risques. À être impliqué dans des combats où je ne serai pas forcément le favori. Après 28 combats, ça donnerait quoi de me battre avec des Mexicains qui ne peuvent pas rivaliser avec moi?

Non, ce que je veux, c'est une opportunité de remonter rapidement dans les classements. Si un promoteur est prêt à m'épauler dans un scénario comme celui-là, je pense qu'on pourra s'entendre assez rapidement. GYM a des ressources à sa disposition, et beaucoup de vécu. Je pense que je vais avoir des réponses à certaines questions demain.»

Yvon Michel aura sûrement lui aussi des questions à poser à Zewski. Interrogé par Radio-Canada à savoir si le père de Zewski pourrait continuer de travailler avec lui au sein de l'écurie GYM, Yvon Michel a répondu qu'il ne souhaitait pas aborder cette question publiquement. Voilà peut-être une potentielle source de conflit.

«Dans mes discussions avec Yvon, jamais il n'a abordé cet aspect. Peut-être le fera-t-il demain. On verra. Ce qui est clair, c'est que je ne dirai jamais non à de l'aide de l'extérieur. Mon père ne serait pas contre non plus, d'ajouter un gars dans notre coin qui pourrait nous donner un coup de main.

Mais, je veux garder la combinaison actuelle. Ça fait 20 ans que je fais équipe avec mon père, la confiance est bien établie et la communication dans le coin est optimale. Quand tu regardes l'histoire de la boxe, les duos père-fils qui se sont séparés n'ont pas eu beaucoup de succès.»

Dans un monde idéal, Zewski aimerait bien conclure une entente rapidement. Mais il comprend que la patience est parfois susceptible de rapporter plus de fruits.

«Je fais affaire avec des gens occupés. Ils n'ont pas toujours le temps pour tout attacher rapidement. L'important, c'est de dénicher une bonne situation pour moi. Quand ça va arriver, les choses vont débouler. Je suis dans le gymnase depuis un bon bout de temps, je fais même du sparring. À partir du moment où une entente est signée, je vais avoir besoin seulement de quatre à six semaines avant de disputer un premier combat», prévoit-il.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer