Pierre-Alexandre Vandall: de hockeyeur à ingénieur...

Pierre-Alexandre Vandall... (Krystine Buisson)

Agrandir

Pierre-Alexandre Vandall

Krystine Buisson

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claude Loranger
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) CHRONIQUE // Dans la rubrique «Où sont-ils? Que font-ils?», retraçons en quelques lignes la carrière de l'ex-hockeyeur PIERRE-ALEXANDRE VANDALL. Celui-ci a laissé sa signature chez les Cataractes de Shawinigan avec lesquels il a évolué durant cinq saisons (2005-2010) sous les ordres d'ÉRIC VEILLEUX.

La finale de la Coupe du Président en 2008 contre les Voltigeurs de Drummondville fut le moment fort de son passage dans le maillot 89 chez les Cats qui avaient plié l'échine au septième et dernier match contre la troupe de GUY BOUCHER.

À Shawinigan, capitaine Vandall a formé un trio explosif avec CÉDRIC MCNICOLL et MATTHEW PISTILLI. Il a enregistré sa meilleure saison en 2008-2009 avec un cumul de 81 points en 64 matchs.

Après son stage dans la LHJMQ, le natif de Saint-Louis-de-France avait été invité à des camps professionnels avec les Stars de Dallas et les Predators de Nashville. Ensuite, l'ancien des Estacades midget AAA (qui a joué sous les ordres de DOMINIC RICARD et GILLES BOUCHARD durant trois saisons) s'est inscrit à l'Université Dalhousie en Nouvelle-Écosse. Il a défendu avec panache les couleurs de l'équipe universitaire pendant cinq saisons.

Médaille d'or aux universiades

Dans cette foulée, il a vécu son plus beau moment en carrière aux Universiades de 2013, en Italie, alors qu'il enfilait l'unifolié. Il est revenu avec la médaille d'or au cou et il en garde un souvenir impérissable.

Le Trifluvien Vandall, pour qui JOE SAKIC était son joueur préféré sur la planète hockey, a décliné des offres de clubs européens, notamment dans la Ligue Magnus en France ainsi que dans la Ligue nord-américaine de hockey. Le diplômé de l'Université Dalhousie cumule aujourd'hui la fonction d'ingénieur de puissance chez Alcoa de Bécancour.

C'est un passionné de ski, vélo, natation et golf. Il file le parfait bonheur avec sa conjointe CAMILLE BÉLANGER qu'il avait connue à sa deuxième saison dans l'uniforme des Cataractes.

En vitesse

Je lève mon chapeau devant RONALD LAVERTU qui a tenu debout le Blizzard dans la LNAH. L'homme d'affaires trifluvien, qui a englouti plus de 350 000 $ dans l'équipe trifluvienne au cours des deux dernières saisons, a toute notre admiration. 

Il mériterait de monter sur le podium pour le triplé, soit des médailles d'or, d'argent et de bronze. À cet effet, j'ai eu l'occasion de lui serrer la pince pour le féliciter dimanche dernier à l'issue du dernier match de sa troupe au vieux Colisée. Et c'est à partir de cet échange avec le propriétaire du Blizzard que j'ai fait le constat qu'il tirerait sa révérence. 

Mission accomplie, Ronald, et plus encore!

Il y a un peu beaucoup de nous autres dans la LNAH avec DEAN LYGITSAKOS du Cool FM de Saint-Georges (qui vient d'être nommé le directeur-gérant de l'année), SERGE FORTIER des Éperviers de Sorel-Tracy (qui a été élu l'entraîneur-chef par excellence), ÉRIC HALEY des Prédateurs de Laval, BOBBY BARIL de l'Assurancia de Thetford Mines et SÉBASTIEN VOULIGNY du Blizzard, cinq meneurs dans le circuit Godin, qui ont tous un lien avec la ville de Trois-Rivières.

J'ai été très impressionné par le comportement de l'ailier droit MARC-OLIVIER MIMAR au sein de l'équipe de Thetford contre le Blizzard. Il a tout ce qu'il faut pour faire sa marque dans la LNAH. Celui qui vient de terminer son stage au hockey universitaire avec les Pats était la carte cachée du petit général Baril dans la méga transaction Thomas Beauregard versus Stéphane Boileau. Notons également que l'arrière FRANCIS TURBIDE (qui a évolué au hockey senior à Cap-de-la-Madeleine) a lui aussi bien tiré les marrons du feu avec l'équipe thetfordoise dimanche dernier.

DENIS BOISVERT, la référence pour les statistiques dans la LNAH, m'a fait parvenir le chiffre des assistances au dernier calendrier régulier. Parmi les équipes qui ont connu une hausse comparativement à la campagne 2015-2016, nous retrouvons Saint-Georges (1297: +29,18 %), Jonquière (1706: +1,91 %) et Laval (841: +4,34 %). Dans les moins, il y a Sorel-Tracy (1100: -1,61 %), Rivière-du-Loup (1194: -5,31 %), Thetford (1096: -7,04 %) et Trois-Rivières (668: -8,2 %) qui ferme la marche. Au général, le compteur a grimpé de 3,9 %, selon Boisvert.

***

JEAN LAMIRANDE (anciennement du club Bellemare de Louiseville) aurait dans ses cartons un projet pour un retour au hockey senior A de la Mauricie.

***

TOMMY TREMBLAY se révèle le grand leader des Loups de la Tuque dans la LHSAM, au dire de certains.

***

ANDREW SHAW est méconnaissable depuis que CLAUDE JULIEN a pris les choses en main chez le Canadien.

***

DENIS LONGPRÉ compare le calibre de jeu de la LNAH à celui de l'ECHL, tout en affirmant que la couverture médiatique devrait être plus relevée via la télévision par les grands réseaux de sports québécois.

***

Dernièrement, le groupe de sudistes piloté par LUC VIGNEAULT, composé de JEAN-PHILIPPE MORRISSETTE, SYLVAIN POISSON, YVES BLANCHETTE, MICHEL RHEAULT, ROGER GERVAIS, SERGE NOËL et MARIO BLANCHETTE, a délaissé le train-train quotidien pour dévaler les pentes du mont Sainte-Anne comme des braves.

***

Chez MICHEL MARTIN à l'AGMM du CSAD, plusieurs mordus peaufinent leur golf en prévision de la prochaine saison. Il y a entre autres BENOÎT CHAPUT, MICHEL PLEAU, CARL SOUCY, MARIO LELAIDIER, RENÉ DUFOUR ainsi que RAYMOND BERNIER, YVES BOURGEAULT, RENÉ PELLERIN, REYNALD BEAUPRÉ, LOUIS BEAUDET, ALAIN MILETTE, RICHARD MASSÉ et MICHEL BEAUCHEMIN.

***

Le club de boxe Performance présentera un gala de boxe au Centre communautaire Des Ormeaux le 14 avril prochain. Verra-t-on quelques durs à cuire du hockey senior sauter entre les câbles lors de cette carte de boxe amateur?

***

Adepte de la marche et du patin, l'ex-hockeyeur junior et senior ANDRÉ «FLUSH» LAHAYE coule des jours heureux au Coin Saint-Paul.

***

L'ami JACQUES ABRAN (Mag 2000 et golfeur émérite) a été plongé dans le deuil à la suite du décès de son père ROBERT ABRAN.

***

CLÉMENT JODOIN et DANY DUBÉ ont dans leurs coffres tous les outils pour être admis au Temple de la renommée de la Mauricie, si vous voulez mon avis.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer