Athlétisme: un nouvel honneur pour Antoine Thibeault

Antoine Thibeault a été nommé athlète par excellence... (Twitter)

Agrandir

Antoine Thibeault a été nommé athlète par excellence au pays de la dernière année en athlétisme universitaire.

Twitter

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) À la veille d'entamer la défense de ses titres nationaux en salle sur 1500 et 3000 mètres, Antoine Thibeault a été décoré d'une prestigieuse distinction en athlétisme universitaire au pays, jeudi, en étant sacré athlète par excellence sur piste pour la dernière année.

Pour le spécialiste de demi-fond originaire de Saint-Gérard-des-Laurentides, il s'agit d'une énorme tape dans le dos à l'aube de l'important défi qui se dresse devant lui à compter de vendredi dans le cadre des Championnats canadiens universitaires d'athlétisme présentés à Edmonton.

«Je suis vraiment content de recevoir un tel honneur. C'est une belle reconnaissance, mais en bout de ligne, c'est la compétition du week-end qui compte. Je vais devoir prouver que je mérite ce titre», explique le rapide coureur de 22 ans.

Au cours de la dernière année, le porte-couleurs du Rouge et Or de l'Université Laval et du Zénix de la Mauricie a accompli plusieurs exploits qui lui ont notamment valu le titre d'athlète par excellence au Québec dans le réseau universitaire.

Parmi ses faits d'arme, on note son titre provincial au 3000 m ainsi que sa médaille d'argent au 1500 mètres. De plus, Thibeault a particulièrement fait écarquiller les yeux au Valentine Invitational de l'Université de Boston en s'invitant sur le podium du 3000 m, signant du même coup le meilleur chrono au pays sur cette distance cette saison (8:04:78). Thibeault détient aussi le meilleur chrono de l'année sur 1500 m (3:42:11). C'est donc avec le titre de favori qu'il aborde le prestigieux rendez-vous canadien.

Un autre doublé dans l'objectif

Dès vendredi, Antoine Thibeault tentera de répéter son doublé doré réussi à pareille date l'an dernier aux Nationaux universitaires alors qu'il avait régné sur les distances de 1500 et 3000 m. «C'est l'objectif fixé depuis le début de la saison. Ça s'annonce plus difficile que l'an passé, car cette fois je suis l'homme à battre. Les autres gars vont m'attendre. Et dans le peloton, il y a plusieurs gars qui ont un gros kick sur le dernier 400 mètres», explique le Shawiniganais.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer