L'Impact s'incline en lever de rideau

Évoluant à 10 joueurs pendant 25 minutes, l'Impact... (Photo Kyle Terada, archives USA TODAY Sports)

Agrandir

Évoluant à 10 joueurs pendant 25 minutes, l'Impact n'a jamais été en mesure de menacer ses adversaires et il n'a pu orchestrer quelques attaques concluantes.

Photo Kyle Terada, archives USA TODAY Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
SAN JOSE, Calif.

L'Impact de Montréal n'a pas amorcé sa saison 2017 de la façon qu'il l'aurait souhaité, s'inclinant 1-0 contre les Earthquakes de San Jose, samedi soir, au Avaya Stadium.

Le milieu de terrain Anibal Godoy a fait bouger les cordages à la 17e minute de jeu et ce fut suffisant pour les Earthquakes, qui ont évolué avec un joueur en plus pendant 25 minutes, en deuxième demie, à la suite d'un carton rouge d'Hassoun Camara.

L'entraîneur-chef Mauro Biello a qualifié la rencontre de «difficile» lors de son point de presse.

«Offensivement, je pense qu'on a eu de la difficulté. On n'a pas créé beaucoup d'occasions de marquer, a-t-il affirmé après la rencontre. C'est une équipe qui a poussé, qui voulait un peu plus, et ils ont réussi à gagner ce match.»

Sans le brio d'Evan Bush, le pointage aurait pu être plus élevé en faveur des locaux. Le gardien de l'Impact a effectué plusieurs bons arrêts, dont deux à bout portant aux dépens de Tommy Thompson, qui n'en a pas cru ses yeux.

La seule vraie bonne chance de marquer de l'Impact est venue du pied de Marco Donadel, qui a touché le petit filet sur un coup franc à l'orée de la surface de réparation.

«Il faut en donner plus, a déclaré Biello. Ce soir, il y en a quelques-uns qui n'ont pas tout donné.»

L'an dernier, le onze montréalais avait remporté leur premier match de la campagne, lors d'un duel contre les Whitecaps à Vancouver.

L'Impact disputera sa prochaine partie samedi prochain, au Stade olympique, contre les champions en titre de la Coupe MLS, les Sounders de Seattle.

Des Earthquakes affamés

Si l'Impact était légèrement sur les talons pendant les premières minutes de cette nouvelle saison de la MLS, les Earthquakes n'ont pas mis de temps avant de chasser les papillons. Dès la deuxième minute de jeu, Chris Wondolowski a reçu un centre de Thompson dans la surface de réparation, mais il a redirigé le ballon par-dessus la barre transversale.

Ce ne fut que partie remise pour l'Américain, à la 17e minute. Le capitaine des Earthquakes a profité d'un revirement de Patrice Bernier pour s'emparer du ballon avant de lancer à l'attaque Godoy. Ce dernier s'est présenté devant Bush et il a lobé le ballon au-dessus de la tête du gardien pour inscrire le premier but de son équipe cette saison.

L'Impact a bien tenté de répliquer lors des minutes suivantes, mais chaque fois, la défensive des Earthquakes s'est resserrée, limitant du même coup les occasions de marquer. L'attaquant Matteo Mancosu a d'ailleurs réussi à se rendre profondément en territoire ennemi, mais il n'a rien pu faire seul contre une meute de joueurs vêtus d'un chandail noir.

À défaut de pouvoir marquer, Bush a gardé ses coéquipiers dans la rencontre grâce à quelques beaux arrêts. À la 33e minute, il a fermé la porte à Thompson en plongeant à sa gauche et il a servi la même médecine à Marco Urena, à la 41e minute.

Les Montréalais ont bien amorcé la deuxième demie et un tackle à l'endroit d'Ignacio Piatti leur a offert une belle occasion, à l'extérieur de la surface de réparation. Placé à la gauche de la surface, Donadel a fait courber son coup franc dans le petit filet, sans causer plus de dommages.

Thompson a de nouveau tenté sa chance contre Bush à la 65e minute, mais malgré un bel effort individuel, le milieu de terrain américain s'est buté au gardien de l'Impact, qui a repoussé sa frappe du pied droit.

Évoluant à 10 joueurs pendant 25 minutes, parce que Camara a écopé son deuxième carton jaune de l'affrontement en faisant un tackle douteux sur Godoy, l'Impact n'a jamais été en mesure de menacer ses adversaires et il n'a pu orchestrer quelques attaques concluantes.

«Je crois qu'on a mieux fait en deuxième demie, avant le carton rouge, mais ç'a été difficile avec un homme en moins», a ajouté Biello.

La formation montréalaise aura l'occasion de peaufiner son jeu cette semaine, en vue de leur premier match de la saison à domicile.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer