Basketball féminin: le bronze pour les Diablos

Après avoir été privées d'une médaille en 2016,...

Agrandir

Après avoir été privées d'une médaille en 2016, les Diablos sont revenues à la charge en remportant le bronze dimanche au championnat québécois de basketball collégial.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Mars 2016. Les Diablos du Cégep de Trois-Rivières s'inclinent contre les Dynamiques de Sainte-Foy et les Blues du Collège Dawson pour devenir la seule équipe revenant bredouille du championnat québécois de basketball collégial. Il n'était pas question de revivre cette situation cette année. Dimanche, les Trifluviennes ont remporté la deuxième médaille de l'histoire du programme en venant à bout de Sainte-Foy 67-57 en finale de bronze.

Les protégées de Faisal Docter n'ont laissé aucune chance à leurs adversaires. À la demie, elles avaient déjà une avance de 29-10. Le coup final a été donné au troisième quart quand Juliette Harpin, Carrie-Ann Auger et Charlie Guillemette ont enfilé trois tirs de trois points consécutifs sans réplique des Dynamiques. «C'était le point d'exclamation du match. Les filles ont bien joué. Fredlaine Verrier a été une bête en récupérant 19 rebonds!», s'exclame le pilote des Diablos.

Guillemette, avec 17 points, Auger et Fredlyne Verrier, la soeur de l'autre, avec 12 réussites les deux, ont mené la charge pour les Trifluviennes, qui détenaient une avance de 55-35 après trois quarts.

La tâche s'annonçait pourtant difficile pour les Diablos, qui n'avaient pas gagné à Québec depuis 10 ans. Mais surtout, les Rouges devaient se relever d'une défaite crève-coeur subie la veille en demi-finale face à l'équipe numéro un de la dernière saison, les Blues de Dawson. À la demie, les Diablos détenaient une avance de 23-15 et ont même maintenu un écart de 11 points au troisième quart. Mais soudainement, les Blues se sont mises en marche et le train a été impossible à arrêter. «Le niveau de talent de Dawson est incroyable. Nous avons été en mesure de les chauffer, mais il faut être franc, nous n'avons pas l'équipe la plus talentueuse de la ligue. Je dirais que nous sommes troisièmes. Ce qui fait notre force, c'est la chimie et notre éthique de travail. On a été en mesure d'exécuter le plan de match durant la première demie, mais Dawson n'a réussi que 8 % de leurs tirs. On savait que ça ne pourrait pas continuer comme ça. Et de notre côté, nous n'avons pas été en mesure de marquer plus.»

Les Trifluviennes ont tenté d'en faire beaucoup trop afin de suivre le rythme imposé par leurs adversaires, et le résultat a été le contraire de celui espéré, comme le témoigne le pointage final de 67-53. «Les filles étaient tellement déçues. Tout le monde était sur le choc, il y avait des larmes sur le banc», raconte Docter.

Encore une fois, les Diablos devaient se relever afin d'éviter que le scénario de 2016 ne se reproduise. L'expérience a semblé servir à l'équipe d'entraîneurs, puisque les Trifluviennes étaient enragées dimanche. «On a mis l'accent sur le fait qu'on avait tenu le coup avec la meilleure équipe de la ligue. C'était la deuxième année qu'on y allait pour le bronze et on voulait donner quelque chose aux finissantes. On leur a dit que oui, ça faisait mal, mais que demain, elles se sentiraient mieux.»

La saison des Diablos est maintenant terminée, puisque seules les deux meilleures équipes du tournoi accédaient au championnat national. Il s'agissait donc du dernier match de Carrie-Ann Auger avec les Diables, elle qui a été nommée joueuse par excellence au Québec cette saison.

«Il faudra retirer son numéro, lance Docter. Nous n'avions jamais été considérés comme une puissance, mais maintenant, nous sommes pris plus au sérieux et on attire l'attention. Nous avons de bonnes recrues qui se joindront à nous et certaines de nos joueuses ont tellement progressé pendant l'année. En plus, les jumelles (Verrier) seront encore avec nous. Nous n'aurons plus notre MVP, mais le futur est beau!»




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer