Basketball: les Diablos en quête d'un premier titre québécois

Carrie-Ann Auger a été sacrée la joueuse par... (Olivier Croteau)

Agrandir

Carrie-Ann Auger a été sacrée la joueuse par excellence en première division collégiale.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Si la vengeance est un plat qui se mange froid, les Diablos du Cégep de Trois-Rivières attendent depuis près de 365 jours qu'il soit bien refroidi. À pareille date l'an dernier, les Blues de Collège Dawson les privaient d'une médaille de bronze au championnat québécois et l'heure de la revanche pourrait sonner, samedi midi.

Ce week-end, le Cégep de Sainte-Foy est l'hôte du championnat provincial. Avec une victoire face à Dawson, les protégées accéderaient à la finale québécoise qui aura lieu le lendemain, toujours à Québec. Mais les Blues ont le numéro des Diablos depuis un an. En plus de la victoire en finale de bronze en 2016, elles ont remporté les deux duels cette saison par des pointages de 74-70 et 57-52.

«On sait qu'on peut les battre, parce que nous avons perdu que par de petits écarts. L'an dernier, au championnat, on a fini quatrième. On y a goûté et on en veut plus cette année. On ne veut pas seulement apprécier le moment», souligne le pilote Faisal Docter. 

La victoire de mardi face aux Cavaliers de Champlain-St-Lambert servira assurément de leçon pour les Diablos, qui ont tiré de l'arrière pendant la majeure partie du match avant de prendre les devants en fin de rencontre. 

«Cette année, nous n'avons jamais joué à notre plein potentiel sauf à trois ou quatre reprises. C'est encore ce qui s'est passé mardi. On commence souvent nos matchs à plat. Mais on commence à saisir le message», mentionne la meneuse Carrie-Ann Auger, qui ajoute qu'une certaine confiance règne chez ses coéquipières à l'approche de la demi-finale.

La tâche ne sera toutefois pas des plus faciles pour les Diablos, qui espèrent décrocher le premier titre de leur histoire. Dawson a terminé au premier rang du classement avec une fiche de 14-2 et compte deux athlètes qui prendront la route de la NCAA l'an prochain, rappelle Docter.

«Elles sont tellement bonnes. J'ai beaucoup de respect pour leur programme et l'entraîneur Trevor Williams. Elles sont athlétiques et elles courent. Chaque fois que nous allons faire une erreur, elles vont nous torcher et ça va nous coûter deux ou trois points. Deux de leurs filles ont signé avec l'Université Purdue, dont Tamara Farquhar. C'est habituellement elle qui couvre Carrie-Ann, parce qu'elle est assez rapide pour la contenir... mais elle est deux fois plus grande qu'elle! Nous allons avoir besoin de suivre notre plan de match.»

Contrairement à l'année dernière, Docter pourra aussi compter sur les jumelles Fredlaine et Fredlyne Verrier, qui n'avaient pas participé au tournoi l'an dernier. Leur gabarit pourrait donner aux Diablos une facette qui manquait en 2016. Charlie Guillemette et Juliette Harpin seront aussi appelées à contribuer.

«De se retrouver au championnat provincial de nouveau alors que trois de nos joueuses ont gradué au niveau universitaire, dont deux qui sont sur l'équipe d'étoiles des recrues, c'est tout simplement incroyable. Les filles qui étaient derrière elles et qui attendaient leur tour se sont levées.»

Auger joueuse par excellence au Québec

On savait déjà que Carrie-Ann Auger était l'un des meilleurs produits du basketball trifluvien, mais la jeune femme a inscrit une page d'histoire du programme des Diablos vendredi en étant nommée joueuse par excellence au Québec, une première. La meneuse a marqué en moyenne 22,7 points par match cette saison, bon pour le premier rang du RSEQ. Sa performance au lancer franc est aussi la meilleure du circuit (,794) et elle est aussi la meilleure dans la zone des trois points.

«Je suis surprise... parce que je ne m'attends jamais à rien. J'ai de la misère à assumer que je suis bonne, mais en me retrouvant avec d'aussi bonnes joueuses, je commence à le réaliser», a conclu Auger.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer