Beauvillier compte!

À son tout premier match à vie dans... (La Presse photo Bernard Brault,)

Agrandir

À son tout premier match à vie dans la Ligue nationale au Centre Bell, Anthony Beauvillier a eu l'insigne honneur de procurer aux Islanders une avance de 1-0 à 5:28 de la première période.

La Presse photo Bernard Brault,

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

À son tout premier match à vie dans la Ligue nationale au Centre Bell, l'ancien capitaine des Cataractes Anthony Beauvillier a eu l'insigne honneur de procurer aux Islanders une avance de 1-0 à 5:28 de la première période. Il a même obtenu la première étoile à l'issue de la rencontre.

À son baptême de feu au Centre Bell,... (La Presse photo Bernard Brault,) - image 1.0

Agrandir

À son baptême de feu au Centre Bell, Anthony Beauvillier s'est fait plaisir en enfilant le but de la victoire pour les Islanders.

La Presse photo Bernard Brault,

Le Sorelois de 19 ans, un choix de premier tour en 2015, a d'abord récupéré la rondelle à la ligne bleue avant de la remettre à Nick Leddy.

Ce dernier a passé le disque à Brock Nelson qui a aussitôt repéré Beauvillier, qui s'est retrouvé complètement seul sur le flanc gauche.

D'une quinzaine de pieds, Beauvillier a inscrit son sixième de la saison et son deuxième en quatre matchs grâce à un tir des poignets qui a battu Carey Price du côté rapproché, à la droite du gardien du Tricolore.

Un moment marquant pour Beauvillier qui plus tôt dans la journée avait même déclaré que c'est un rêve qu'il réalisait en jouant au Centre Bell. D'ailleurs, plusieurs de ses proches assistaient à la rencontre. «Je sais que mon père pleurait. Ce sont des moments vraiment spéciaux qu'on va garder toute notre vie», a-t-il confié.

Pas d'excuses

Le capitaine Max Pacioretty n'a pas cherché d'excuses pour une performance bien en deçà des attentes jeudi soir au Centre Bell.

Quarante-huit heures après un match qui avait semé un brin d'espoir chez les joueurs et leurs partisans, le Canadien a fait un autre pas en arrière alors qu'il s'est incliné par le score de 3-0 face aux Islanders de New York.

«Je ne sais pas quelle excuse vous sortir, ou s'il est possible d'en sortir une. Les gars doivent jouer comme ils en sont capables», a lancé Pacioretty.

Anthony Beauvillier a inscrit l'éventuel but victorieux dès la sixième minute de jeu de la première période. Anders Lee (23e), l'un des marqueurs les plus prolifiques des trois derniers mois dans la LNH, a doublé l'avance des visiteurs tôt au deuxième vingt aux dépens de Carey Price, qui a repoussé 21 tirs.

John Tavares (23e) a scellé l'issue de la rencontre en marquant dans une cage désertée avec 58,8 secondes à jouer au temps réglementaire.

À l'autre bout, Thomas Greiss a bloqué 24 rondelles pour son troisième blanchissage de la saison.

C'était le sixième jeu blanc contre le Canadien cette saison et le cinquième à ses 17 dernières sorties, soit depuis le 16 janvier à Detroit.

Pour l'entraîneur-chef Claude Julien, il s'agissait d'un deuxième revers en trois sorties à la barre du Canadien, les deux au Centre Bell.

«Entre la rencontre à New York (mardi face aux Rangers) et celle de ce soir, et même celle contre Winnipeg, nous avons eu l'air de deux équipes complètement différentes, a-t-il décrit.

«Lors de ces deux matchs à domicile, je ne crois pas que nous ayons joué comme j'aimerais voir notre équipe le faire. En premier lieu, ça commence avec la gestion de la rondelle. Nos premières passes ne se rendaient même pas d'une lame de bâton à l'autre. Notre exécution a été médiocre et quand votre exécution est médiocre, votre attaque sera médiocre.»

La troupe de Doug Weight a d'ailleurs gâché le 1000e match en carrière de Julien derrière le banc d'une équipe de la Ligue nationale de hockey. Le moment a été souligné discrètement pendant la première période, à la demande du principal intéressé.

Les Islanders ont aussi empêché le Tricolore de signer une deuxième victoire consécutive, un «tour de force» qu'il n'a pas réalisé depuis le 7 janvier.

Pendant que Julien cherche encore à relancer sa nouvelle équipe, les Islanders affichent un dossier de 12-4-2 depuis l'arrivée de Weight à la mi-janvier. Leur victoire leur a permis de se maintenir au huitième échelon du classement général de l'Association Est, et au deuxième rang dans la lutte au quatrième as, avec 68 points.

Quant au Canadien, il n'a pas été en mesure de se détacher des Sénateurs d'Ottawa, qui demeurent à deux points de la formation montréalaise dans la lutte pour le premier rang de la section Atlantique, avec trois matchs en banque.

Les Islanders, qui disputaient le deuxième de neuf matchs d'affilée à l'étranger, une séquence qui va prendre fin le 11 mars à St. Louis, en ont fait juste assez contre une équipe encore incapable de se donner un élan de confiance.

«Il y a certainement un manque de confiance, a reconnu Julien. C'est important de retrouver notre confiance et la meilleure façon de le faire, c'est de simplifier notre jeu un peu, diriger plus de rondelles vers le filet et se salir le nez un peu plus.»

Peu menaçants à l'attaque au point de se faire huer par les spectateurs au début de la troisième période, les hommes de Claude Julien pensaient avoir déjoué la vigilance de Greiss à 6:50 du troisième vingt. Mais les arbitres ont jugé que Tomas Plekanec avait fait dévier à l'aide d'un bâton élevé le tir des poignets de Shea Weber, ce que la reprise vidéo a confirmé au grand déplaisir des partisans de l'équipe.

Et comme si ça ne suffisait pas, un autre but a été refusé au Canadien seulement 56 secondes plus tard, cette fois parce que Artturi Lehkonen a poussé la rondelle avec son gant.

Ni Pacioretty, ni Julien n'a critiqué les amateurs qui ont chahuté le Tricolore.

«Nous n'avons pas joué du bon hockey dernièrement, ils paient de grosses sommes d'argent pour venir nous voir et ils méritent mieux», a affirmé Pacioretty.

«Quand on ne joue pas à la hauteur, ils ont le droit de faire ce qu'ils font, et c'est à nous de changer ces données en offrant de meilleures performances. Je ne les blâme pas», a noté l'entraîneur-chef du Canadien.

Le Canadien, qui compte 72 points en 61 rencontres, disputera son prochain match contre les jeunes Maple Leafs de Toronto, samedi soir au Centre Air Canada.

Avec La Presse




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer