Brad Gushue enchanté de jouer à Grand-Mère

Le médaillé d'or du tournoi olympique de 2006,... (PC)

Agrandir

Le médaillé d'or du tournoi olympique de 2006, Brad Gushue, est de passage dans la région en fin de semaine pour appuyer le comité organisateur du Championnat canadien junior de 2018.

PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Dans la présentation officielle, on parle d'une rencontre amicale entre deux des meilleures équipes de curling au pays.

Jean-Michel Ménard... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Jean-Michel Ménard

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Dans les faits, c'est une séance d'entraînement avant le Brier, le tournoi le plus important de l'année au Canada. Plus de 400 personnes assisteront, samedi, à l'affrontement entre les skips Jean-Michel Ménard (Québec) et Brad Gushue (Terre-Neuve-et-Labrador), au Centre municipal de curling de Shawinigan.

La partie est organisée par le comité du Championnat canadien de curling junior de Shawinigan 2018. À un an de l'événement, Alain Boucher et son groupe ont réalisé un tour de force en s'assurant les services de Ménard et Gushue.

Les deux se préparent en vue du prestigieux Brier qui, heureuse coïncidence, aura lieu cette année dans la province natale de Gushue, avantageusement connu dans le milieu pour avoir remporté la médaille d'or aux Jeux olympiques de 2006, à Turin.

Rejoint par Le Nouvelliste en milieu de semaine, le sympathique athlète de 36 ans avoue qu'une telle activité se déroule rarement avant un tournoi de l'importance du Brier, du moins avec ces courtes échéances. C'est néanmoins avec grande joie qu'il a accepté l'invitation du comité.

«On m'a contacté il y a quelques semaines pour tâter notre intérêt. Nous sommes très heureux d'appuyer le groupe de Shawinigan et on sait que nous serons bien traités dans votre région. Je crois qu'ils attendent plusieurs centaines d'amateurs, c'est assez excitant.

Les Championnats provinciaux ont eu lieu il y a cinq semaines déjà donc pour nous, ce match amical se veut une bonne façon de se préparer à ce qui nous attend à compter du 4 mars, au Brier», soumet Gushue, dont la troupe débarque en Mauricie vendredi.

«Je n'ai jamais visité Shawinigan, mais j'ai déjà joué au golf à Trois-Rivières il y a de cela plusieurs années. J'ai bien hâte de visiter cette partie de la Mauricie. Dans le petit monde du curling au Canada, c'est important de s'encourager et c'est pourquoi nous avons accepté l'offre de monsieur Boucher.»

Le directeur général indiquait, il y a un mois à peine, que cette partie s'inscrivait parmi les événements sportifs d'envergure présentés en Mauricie au cours des dernières années. Il n'a pas tort.

Jean-Michel Ménard a déjà représenté le Canada aux Championnats mondiaux de curling tandis que la feuille de route de Gushue parle d'elle-même: deux médailles d'or au Mondial junior, une autre aux Olympiques et deux titres de vice-champion du Brier, dont un datant de 2016.

Le seul honneur qui lui glisse encore entre les doigts demeure cette victoire en finale au Brier, mais il compte bien ajuster le tir cette année. En l'emportant devant les siens, Brad Gushue compléterait, comme on dit dans le monde du curling, un bout parfait!

«C'est très stimulant car Terre-Neuve recevra le Brier pour la première fois en 45 ans. Mes coéquipiers et moi abordons cette compétition comme l'opportunité d'une vie, la chance de jouer et gagner à la maison. Je souhaite que ça devienne le plus beau Brier de l'histoire! Honnêtement, je ne pensais même pas que ça allait m'arriver un jour. J'avais perdu un peu espoir que ma province reçoive de nouveau un si gros tournoi.»

«Le Québec peut s'inspirer de Terre-Neuve»

Brad Gushue peut ainsi comprendre l'impact que devrait représenter la tenue du Championnat canadien junior 2018 en Mauricie. En ce sens, sa victoire aux Olympiques il y a 11 ans a servi de laboratoire et les résultats sont intéressants.

Le jour de la finale pour la médaille d'or contre la Finlande, le gouvernement provincial avait ordonné la fermeture de toutes les écoles afin de permettre aux jeunes de suivre le match à la télévision! 

«Notre victoire a gonflé l'intérêt pour le sport chez nous. Je n'ai pas la prétention d'affirmer qu'on a fait une révolution pour le curling à Terre-Neuve, mais nous sentons davantage le support de notre communauté.»

Gushue ne se trompe pas: la majorité des rencontres du Brier se disputeront à guichets fermés au Mile One Centre de St. John's. Il faut croire que les gens du coin s'ennuyaient.

«Le Québec peut s'inspirer de Terre-Neuve à ce chapitre, avance Gushue. Si une équipe se met à avoir du succès et que ça inspire les jeunes, le sport peut grossir à un rythme auquel on ne s'attend pas. Déjà, d'accueillir une grosse compétition comme les nationaux juniors, c'est un pas dans la bonne direction.»

La partie de samedi au Centre municipal de curling de Shawinigan commence à 13 h 30.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer