La lumière au bout du tunnel?

Dans leur victoire de 7-2 sur les Paladins,... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Dans leur victoire de 7-2 sur les Paladins, les Patriotes ont marqué quatre fois sur 35 lancers aux dépens du portier Matthew Murphy.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Après une saison difficile, où les absents et blessés ont retenu l'attention, les Patriotes de l'UQTR seraient-ils en voie de voir la lumière au bout du tunnel? Grâce à une victoire de 7-2 face aux Paladins du Collège militaire royal (RMC) mercredi soir, une troisième place et une série à domicile n'est plus impossible pour la troupe de Marc-Étienne Hubert.

Pourtant, il y a quelques semaines, les Trifluviens se dirigeaient vers l'une des pires saisons de leur histoire, installés au septième rang de la division. Le départ de six joueurs pour les Universiades n'allait sûrement pas aider, loin de là.

Mercredi, ce sont les vétérans restants de l'équipe qui ont pris les choses en main. Marc-Olivier Mimar a inscrit deux filets et récolté une passe, en plus de ne pas hésiter à se salir le nez devant le filet. Mathieu Lemay a récolté quatre aides alors que Jérémy Beaudry et Pierre-Maxime Poudrier ont engraissé leur fiche offensive de trois points.

Pourtant, le début de la rencontre n'avait pas été à l'avantage des Patriotes, qui ont dû se buter à un front défensif de RMC pas mauvais du tout, et un gardien, Matthew Murphy, qui faisait bien. À la mi-match, les militaires, derniers du circuit ontarien, avaient l'avance 2-1.

«Nous avons travaillé différemment en deuxième période et nous avons apporté des correctifs offensivement, ce qui nous a donné de meilleures chances de marquer. Contre une équipe qui ne fait pas les séries, nous étions tombés dans le piège de jouer avec trop de finesse», a analysé Hubert.

Un autre aspect qui est venu en aide aux Patriotes est que les Paladins sont sortis de leur plan de match. La recherche de mise en échec a effrité leur structure défensive, laissant le gardien Murphy seul à lui-même.

Bélanger encore retiré

Le gardien Alexandre Bélanger, qui connaît une mauvaise séquence, a de nouveau été retiré de la rencontre, après avoir cédé sur le premier lancer de la partie, puis sur un tir qu'il aurait aimé revoir en deuxième. Le Trifluvien Nicolas Lachance a récolté sa deuxième victoire de la saison.

Si le plan d'Hubert était d'envoyer Bélanger dans la mêlée pour la dernière partie de la saison, rien n'est moins sûr maintenant.

«Ce n'est pas une situation qui est facile pour lui et il devra avoir la bonne attitude face à ça. Ma décision n'est pas arrêtée.»

Avec 35 points et un match à disputer, les Patriotes sont maintenant quatrièmes, à deux points des Golden Gaels de Queen's, qui ont toutefois une partie en main sur les Trifluviens. Il faudra un peu de chance, mais Hubert semblait bien fier de la tenue de sa troupe dans cette micro-saison de six matchs sans les six meilleurs joueurs de l'équipe. «Il y a trois semaines, qui aurait parié 10 $ que nous serions à cet endroit au classement? C'est tout à l'honneur du groupe.»

Un Colisée vide

Le match de mardi devait à l'origine être disputé à Kingston le 2 décembre dernier, mais un bris de la tuyauterie à l'aréna des Paladins avait forcé son report. Après discussions entre les deux parties, il a finalement été décidé de jouer la rencontre à Trois-Rivières.

Le message ne semble pas s'être rendu chez les partisans des Patriotes, puisqu'il était possible de compter le nombre de spectateurs mardi. Seulement 104 personnes ont franchi les portes du Colisée. Il s'agit de la plus petite foule de l'UQTR lors des 10 dernières campagnes.

Il faut dire qu'aucune promotion n'avait été fait autour de la rencontre. Les Patriotes ont expliqué qu'avec un match disputé à une telle heure, un mardi, face à RMC et qui n'avait pas été prévu au calendrier, il aurait été impossible de rentabiliser l'investissement. On a préféré faire comme si ce match en était réellement un sur la route.

Le Canada jouera pour le bronze

Du côté d'Almaty au Kazakhstan, les six délégués des Patriotes ont subi leur première défaite des Universiades. Un revers coûteux de 4-1 face à la Russie qui les a forcés à disputer le match de la médaille de bronze face à la République tchèque plutôt que la grande finale. Guillaume Asselin a été le seul marqueur pour le Canada. La rencontre avait lieu dans la nuit de mardi à mercredi, heure du Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer