Deschamps et Beaudoin évolueront à domicile

Jonathan Deschamps et Guillaume Beaudoin... (Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

Jonathan Deschamps et Guillaume Beaudoin

Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Après une carrière de cinq saisons dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Jonathan Deschamps et Guillaume Beaudoin reviendront au bercail pour la suite de leur carrière. Les deux défenseurs devraient enfiler le chandail des Patriotes de l'UQTR la saison prochaine.

Deschamps et Beaudoin, de Trois-Rivières et Nicolet respectivement, devraient apporter une bonne dose de leadership aux Patriotes, eux qui ont porté le C de capitaine lors de leur carrière junior, avec Sherbrooke et Blainville-Boisbriand, où Beaudoin occupe toujours ce poste.

«Il y a d'autres universités qui m'ont approché, mais je suis un gars d'ici, alors je me suis dit pourquoi ne pas jouer chez nous. Je connais aussi des joueurs dans l'équipe», explique le joueur des Cataractes de Shawinigan.

Les deux défenseurs font partie d'un contingent de six hockeyeurs qui ont signé une lettre d'intention avec l'institution. Bien sûr, une offre de la part d'une équipe professionnelle pourrait changer leur futur à la dernière minute.

«L'université, c'est un plan B. J'aimerais ça obtenir un essai à un camp d'entraînement. Mais si ce n'est pas le cas, je serai bien content de venir jouer à l'UQTR», ajoute Deschamps.

Une des acquisitions les plus intéressantes sera sans contredit Christophe Boivin. L'attaquant du Titan d'Acadie-Bathurst a accumulé 61 points en 49 rencontres jusqu'à présent cette saison dans le circuit Courteau.

Julien Bahl, du Phoenix de Sherbrooke, et Nicolas Latulippe, des Tigres de Victoriaville, s'ajouteront à Deschamps et Beaudoin à la ligne bleue des Patriotes.

Finalement, Antoine Marcoux, lui aussi un ancien des Estacades de Trois-Rivières, portera le vert et orange la saison prochaine.

«Je trouve que les joueurs que nous avons signés entrent bien dans le moule et dans la conception de rôles que nous avons pour chacun. Je ne peux pas dire qu'un est plus important qu'un autre, parce qu'il y a celui qui va nous marquer 40 points et un autre qui va bloquer 5-6 tirs en désavantage numérique. L'avenir nous le dira», souligne Marc-Étienne Hubert, qui travaille sur quelques dossiers considérés comme majeurs.

Les Patriotes auront un visage bien différent en 2017-2018 puisque 11 joueurs ne seront pas de retour avec l'équipe.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer