• Le Nouvelliste > 
  • Sports 
  • > Football scolaire: Jean-Alexandre Boucher de retour avec le Vert et Or 

Football scolaire: Jean-Alexandre Boucher de retour avec le Vert et Or

Jean-Alexandre Boucher est heureux de renouer avec la... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Jean-Alexandre Boucher est heureux de renouer avec la famille du Vert et Or du Séminaire Saint-Joseph.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Jean-Alexandre Boucher ne sera pas resté sur le marché des entraîneurs libres très longtemps. Quatre jours après avoir annoncé son départ des Carabins de l'Université de Montréal, le Trifluvien reprendra du service avec l'équipe qui l'a vu grandir, le Vert et Or du Séminaire Saint-Joseph.

À 31 ans, Boucher deviendra le coordonnateur des unités spéciales de la formation juvénile de l'institution, mais aura aussi un rôle important à l'intérieur des murs du Séminaire et de sa concentration football à titre d'adjoint à l'entraîneur-chef Hugo Gélinas. Il assurera le suivi académique des étudiants en plus de donner des cours reliés au ballon ovale. «Je suis très fébrile de revenir avec l'organisation. J'ai l'impression de boucler la boucle et j'ai le sentiment que je reviens à la maison. Je souhaite terminer ma carrière d'entraîneur à Trois-Rivières. C'est parfait pour moi, le Séminaire», souligne celui qui est revenu en Mauricie, où il possède sa clinique de chiropratique.

Après que son départ des Carabins ait été officialisé en début de semaine, Boucher dit avoir reçu six offres d'emplois de différents programmes. Mais celle du Vert et Or était sur la table depuis longtemps. Le contact n'avait jamais été perdu avec le programme qui l'a formé comme joueur et entraîneur.

«L'an dernier, nous avions des discussions, mais j'étais à Montréal à faire mon post-doctorat. Quand j'ai su que mon stage montréalais finissait, les discussions ont pris de l'ampleur. C'était clair que je revenais en région, mais je ne savais pas quand.»

«Lui savait qu'il s'en venait en région, nous, on savait qu'il allait venir coacher ici», a ajouté Charles Hébert, coordonnateur du sport étudiant, bien heureux de sa nouvelle acquisition.

Le duo Gélinas-Boucher n'en sera pas à une première expérience ensemble. Le chef d'orchestre se réjouissait d'ajouter de l'expérience de niveau universitaire dans son équipe, chose qui est rare avec l'absence d'un programme de football à l'Université du Québec à Trois-Rivières.

«C'est une carte de visite intéressante pour attirer des gens. Année après année, on reste compétitif avec de jeunes entraîneurs, puisque nous en avons très peu qui ont joué universitaire. Oui, on réussi à placer beaucoup de joueurs sur la scène universitaire, mais ils ne reviennent pas en région. On affronte des écoles près de Montréal et Québec qui ont des entraîneurs avec beaucoup d'expérience universitaire. Jean-Alexandre va apporter beaucoup d'expérience et de crédibilité pour le programme.»

En plus de reprendre les couleurs vert et or, Boucher deviendra aussi un des entraîneurs du programme de football de l'école primaire Val-Marie aux côtés de Kevin Desrochers. Passer du sport universitaire canadien au football primaire, voilà qui demandera une certaine adaptation!

«Travailler avec des joueurs qui frappent aux portes de la Ligue canadienne et qui participent à des camp d'évaluation de la NFL, et te retrouver avec des garçons de Val-Marie, c'est une adaptation. Il faut accepter certaines choses. Par contre, j'ai déjà coaché ici, donc je sais ce que c'est. Mais oui, tu passes plus de temps à les habiller qu'à les faire pratiquer!», a rigolé Boucher à propos des enfants qu'il dirigera.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer