Une victoire sur deux patinoires pour les Patriotes

Félix Plouffe a donné les devants 2-0 aux... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Félix Plouffe a donné les devants 2-0 aux Patriotes avant qu'une baie vitrée du Colisée ne cède et force du même coup les deux équipes à déménager à l'aréna Claude-Mongrain pour compléter leur rencontre.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Ce qui devait être la grande fête du hockey universitaire mercredi soir au Colisée s'est transformé en farce monumentale, une farce qui au final, a tourné à l'avantage des Patriotes dans une victoire de 5-2 face aux Stingers de Concordia.

Quatre tiges se sont rompues après avoir été... (Nicolas Ducharme, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Quatre tiges se sont rompues après avoir été secouées, ce qui a forcé le déménagement du match entre les Patriotes et les Stingers à l'aréna Claude-Mongrain.

Nicolas Ducharme, Le Nouvelliste

L'aréna Claude-Mongrain était plein à craquer à la... (Simon Lahaye/Patriotes de l'UQTR) - image 1.1

Agrandir

L'aréna Claude-Mongrain était plein à craquer à la suite du déménagement du match.

Simon Lahaye/Patriotes de l'UQTR

C'est en deuxième période que s'est produit un scénario impensable, devant 872 spectateurs, majoritairement des étudiants puisque c'était le match du carnaval de l'UQTR.

Le gardien des Stingers Philippe Cadorette a tenté d'empêcher Félix Plouffe de s'échapper en se lançant vers sa ligne bleue pour récupérer une rondelle libre. Sa tentative de dégagement a toutefois touché Plouffe avant de s'envoler dans les airs et retomber près de Devan St-Hilaire, qui a remis à Plouffe pour donner une avance de 2-0 aux Trifluviens dans une cage laissée déserte.

Ce deuxième but a mis le feu aux poudres chez les partisans, déjà très bruyants. Des étudiants en ont profité pour agiter la baie vitrée située près du banc de punition, qui, après quelques secondes, n'a pas tenu le coup et s'est détachée pour se fracasser sur la surface glacée.

Après une quinzaine de minutes d'attente, l'annonceur de la rencontre a laissé savoir aux amateurs que le match ne pourrait être repris et qu'il allait être déménagé de l'autre côté du bâtiment, à l'aréna Claude-Mongrain.

Le vieux Colisée n'avait pas tenu le coup devant cette horde d'étudiants et quatre tiges de métal se sont rompues, ce qui a permis à la baie vitrée de se détacher. Les deux équipes ont donc transporté tout leur équipement dans le petit aréna de quelques centaines de places, où les spectateurs étaient nombreux à se piler sur les pieds tout autour de la surface glacée.

«Plus tôt dans l'année, nous avons perdu le cadran contre Windsor et l'entraîneur a déposé une plainte. Jamais nous n'avons été capables de résoudre le problème. Cette fois, c'est la baie vitrée le problème. À ce que je sache, le nouveau Colisée, il n'est pas encore construit. C'est une ligue sérieuse et ça fait deux fois que ça arrive», soupirait Marc-Étienne Hubert après la victoire des siens.

Bien sûr, ce nouvel épisode rocambolesque ne donne pas bonne image à l'amphithéâtre bâti en 1938 et dont le système de clôtures date de plusieurs décennies, certaines bandes de bois trahissant grandement leur âge.

De plus, la hauteur des baies vitrées ne répond pas aux normes de la LNH, où il aurait été impossible de s'accrocher. Mais avec autant de partisans dans les estrades, une équipe de sécurité aurait probablement pu empêcher ce dénouement.

Performance parfaite

Avec sept joueurs clés en moins pour cette rencontre, dont six partis aux Universiades, les Patriotes faisaient face à un lourd défi face aux Stingers. Nerveux en début de duel, les Patriotes ont été en mesure d'imposer leur rythme en fin de premier engagement. C'est le capitaine de l'équipe pour les six matchs restants au calendrier, Pierre-Maxime Poudrier qui a donné le ton en deuxième période.

Puis, une fois déménagé dans le petit aréna, Poudrier a donné une avance de 3-0 aux siens avant que Gabryel Paquin-Boudreau ne fasse de même. Nouvelle patinoire, même résultat.

«Dans ce genre de situation, c'est toujours l'équipe qui vient de marquer qui paye le prix. Nous avions le momentum, la foule était derrière nous et on venait d'obtenir un gros but en désavantage numérique quand la vitre s'est brisée. Nous avons parlé aux gars dans le vestiaire pour s'assurer que lorsque nous allions embarquer, chaque présence allait être à plein régime.»

Avec l'absence du gardien numéro un Sébastien Auger, Alexandre Bélanger a connu une forte soirée. Il a fait face à 31 lancers et n'a cédé qu'à deux reprises, deux tirs déviés par Anthony DeLuca et Philippe Hudon.

«Il a fait les arrêts clés et donné confiance aux gars, qui eux ont répondu de façon extraordinaire. Ils ont joué avec urgence et ils étaient dédiés. On a joué de la façon dont il fallait jouer contre Concordia. On a été presque parfait sur l'exécution de ce qu'on avait mis en place. Ce n'est pas croyable ce que nous avons fait ce soir. On est au hockey pas au football!», a analysé Hubert, dont le sourire aurait été difficile à décrocher de son visage après cette victoire.

«Ça faisait une semaine qu'on se préparait, notre petit groupe. On devait suivre un plan de match et on l'a respecté une grande partie du match et c'est ce qui a fait qu'on a gagné. Le moment où nous en sommes sortis, ils ont marqué deux buts», a souligné Jérémy Beaudry, auteur du cinquième filet des Patriotes.

Dans le camp adverse, le pilote Marc-André Élément ne se cherchait pas d'excuses, pas même celle du déménagement de patinoire, pour expliquer la sortie de ses troupiers.

«On n'a pas travaillé. Les Patriotes avaient de l'énergie et je savais qu'avec leur bonne équipe d'entraîneurs, ils seraient préparés. On a eu de bons moments, mais si tu ne joues pas 60 minutes dans cette ligue, tu ne gagneras pas. Le changement de glace, ce n'est pas une excuse. C'est une question d'éthique de travail et je peux te dire que les gars l'auront demain à la pratique.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer