Cinquième place au Chili pour Patrick Charlebois

Patrick Charlebois...

Agrandir

Patrick Charlebois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'athlète trifluvien Patrick Charlebois poursuit sa lancée amorcée lundi en Antarctique au World Marathon Challenge. Il a complété la deuxième épreuve mardi matin à Punta Arenas, au Chili, en se classant cinquième, avec un temps de 3:08:28.

Le marathon inaugural, en Antarctique, avait été couru dans des conditions particulièrement difficiles, sous une température variant entre - 20°C et - 30°C et des vents soufflant à plus de 80 km/h. Le Trifluvien avait inscrit un temps de 3:32:02, se positionnant sixième sur 29 participants.

Tout comme pour le premier de la série de sept marathons en sept jours sur autant de continents, Patrick Charlebois a été précédé par des coureurs professionnels aguerris, dont Michael Wardian et Ryan Hall. Ces derniers ont respectivement terminé l'épreuve du Chili en 2:45:42 (en première place) et 3:06:33 (en quatrième position). Vingt-quatre coureurs ont complété cette deuxième étape du défi.

Son porte-parole pendant la durée de l'événement, Jean Beauchesne, a parlé à Patrick Charlebois après sa course de mardi matin. «Patrick se sentait beaucoup plus à l'aise que la veille pour le type de course qu'il fait. La neige n'était pas son élément préféré pour courir!», rapporte M. Beauchesne en faisant référence au premier marathon en Antarctique.

Patrick Charlebois s'est dit très satisfait de sa performance au Chili. Comme les quatre coureurs devant lui, il a battu le record de l'an dernier pour ce marathon en particulier, record qui était de trois heures et 12 minutes.

«Plusieurs coureurs prennent le truc de tenter de suivre quelqu'un devant pour se motiver à courir plus rapidement. C'est ce qu'a fait Patrick en suivant Ryan Hall. Pendant près de 21 km, il était vraiment aux trousses de Ryan. Par la suite ça a commencé à se distancer un peu», précise Jean Beauchesne. Lors du premier marathon aussi, le Trifluvien est arrivé tout juste derrière Ryan Hall, cinq minutes et 31 secondes plus tard. Pour celui de Punta Arenas, l'Américain a devancé le Québécois d'une minute 55 secondes.

«Patrick voulait demeurer prudent parce qu'il reste encore cinq marathons. Malgré l'enthousiasme et le fait que ça se passe bien pour lui, il est tout à fait conscient qu'il en reste cinq autres.» La prochaine course se tiendra à Miami mercredi matin, et l'aventure se poursuivra à Madrid, Marrakech, Dubai et Sydney.

«Ce dont on a parlé le plus à ce moment-ci, c'est définitivement la proximité qui s'est installée particulièrement avec Ryan Hall et Michael Wardian. Patrick est réellement impressionné non seulement par leurs talents d'athlètes mais également par leur générosité», conclut M. Beauchesne en mentionnant que le coureur appréciait pouvoir bénéficier des conseils de ces pros de la course.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer