Petite renaissance régionale en volleyball masculin

Quatre équipes, dont les Lions de Chavigny, participent... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Quatre équipes, dont les Lions de Chavigny, participent aux activités de la ligue benjamine de volleyball chez les garçons, une première en plus d'une décennie dans la région.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Il y a encore loin de la coupe aux lèvres en matière de recrutement pour le volleyball masculin, mais disons que le portrait de la discipline s'améliore dans la région. Après plusieurs années de vache maigre, le Réseau du sport étudiant de la Mauricie (RSEQ) a réussi à créer une ligue de garçons dans la catégorie des benjamins, l'automne dernier. Une première en plus d'une décennie.

Comment expliquer cette petite renaissance du volleyball masculin? Plusieurs aspects doivent être pris en considération, dont la popularité du sport à la petite école. «Au primaire, le mini-volley a toujours été populaire. C'est quand ils arrivent au secondaire qu'on perd nos ados», explique la directrice générale du RSEQ Mauricie, Micheline Guillemette, qui participe à des tables rondes avec d'autres intervenants afin de trouver des solutions à cet exode.

Pourtant, en consultant les données du nombre d'équipes par sport, le volleyball pointe parmi les meneurs avec 69 équipes représentées, non loin du basketball (70) et du futsal (72), ou soccer en gymnase. Le hic, c'est que parmi ces 69 équipes, à peine quatre se composent de garçons. Champagnat, Chavigny, Du Rocher et Val Mauricie font les frais de cette ligue benjamine, dont les activités prendront fin dimanche, avec les régionaux présentés à Val Mauricie.

«On les pousse, c'est certain! Le volleyball est un sport à développement tardif. La preuve, c'est que les Diablos se débrouillent bien dans la deuxième division collégiale, ils ont déjà remporté des championnats», rappelle Guillemette.

À Chavigny, David Dumont salue lui aussi l'initiative de la ligue benjamine, en rappelant que ces jeunes ont besoin de modèles. L'été dernier aux Jeux olympiques, la sélection canadienne, menée par l'entraîneur de La Tuque Glenn Hoag, avait ébahi tout le pays en atteignant les quarts de finale du tournoi masculin.

«C'est certain que ç'a eu un impact, déclare Dumont. Le sport est plus facile à vendre s'il est médiatisé. Pendant les Jeux, je leur envoyais les liens de certaines séquences. C'est comme si les gars saisissaient enfin à quel point le volleyball peut être intense à un haut niveau. Ça les surprend toujours car ils entretiennent malheureusement certains préjugés. Ils croient que c'est un sport réservé aux filles. Il faut changer cette mentalité.»

Justement, si les benjamins inscrits aux activités de la saison 2016-17 graduent chez les cadets, puis les juvéniles, les autres cuvées auront des modèles desquels ils pourront s'inspirer. «Il faut continuer à travailler en ce sens. Chose certaine, c'est de bon augure. On part déjà sur des bases plus solides qu'il y a cinq ans à peine.»

Si certaines filles se greffent aux équipes masculines pour compléter les effectifs, la plupart des joueurs sont des garçons et ceux-ci jouent à six contre six, et non à quatre contre quatre. À l'école Champagnat, cinq des neuf joueurs inscrits sont en sixième année. Ils ont donc rejoint les «grands» de secondaire 1 afin de former un groupe qui, on l'espère, poursuivra son cheminement pendant quatre ou cinq ans.

«Auparavant, il y avait une ou deux équipes de juvéniles en Mauricie et celles-ci devaient joindre une ligue d'une autre région, se souvient Micheline Guillemette. Pour le benjamin, on me dit que d'autres écoles sont intéressées à joindre les rangs l'an prochain. C'est encore fragile, mais j'ai espoir que ça continue.»

Les écoles Chavigny (Trois-Rivières) et La Découverte (Saint-Léonard-d'Aston) accueilleront l'ultime tournoi de fin d'année, au printemps. Une autre preuve que le volleyball masculin semble vouloir reprendre sa place en Mauricie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer