Galchenyuk muté sur la troisième unité

Alex Galchenyuk n'a pas encore retrouvé ses repères,... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Alex Galchenyuk n'a pas encore retrouvé ses repères, ce qui a incité Michel Therrien à le rétrograder sur le troisième trio.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Le retour au jeu d'Alex Galchenyuk avec le Canadien était très attendu, mais peut-être que l'entraîneur-chef Michel Therrien l'a lancé dans la plus grande marmite un peu trop rapidement. En fait, c'est un peu ce que ce dernier a admis.

Au lendemain d'un match où le jeune joueur de centre du Tricolore a connu des ennuis - comme à peu près tous ses coéquipiers d'ailleurs - Therrien a sorti Galchenyuk de la première unité offensive jeudi matin.

Lors de la séance d'entraînement en vue de l'affrontement de vendredi au New Jersey, 

Therrien a placé Galchenyuk auprès de Sven Andrighetto et d'Andrew Shaw.

Phillip Danault pivotait le premier trio entre le capitaine Max Pacioretty et Alexander Radulov, tandis que le centre Tomas Plekanec avait été muté entre Artturi Lehkonen et Paul Byron.

Après un premier match en six semaines, samedi, lors duquel il a fait vibrer les cordages, Galchenyuk a été inefficace en attaque contre les Red Wings de Detroit, lundi, et les Penguins de Pittsburgh, mercredi soir. Face à la bande à Sidney Crosby, Galchenyuk a affiché un ratio défensif de moins-2 et n'a dirigé aucun tir vers Matthew Murray.

«Je n'ai participé qu'à trois matchs. Je ne sais pas, j'essaie de ne pas trop y penser», a répondu Galchenyuk quand il a été interrogé à ce sujet jeudi.

«J'ai joué un peu avec Andrighetto l'an dernier; il est talentueux et il voit bien le jeu, a également mentionné Galchenyuk. J'espère qu'on retrouvera une certaine chimie parce qu'on a bien fait ensemble la saison dernière. Quant à Shaw, on sait à quoi s'attendre de lui. On va essayer de produire.»

Therrien assure qu'il ne cherche pas à envoyer un message à son talentueux attaquant.

«C'est très évident qu'Alex n'est pas au niveau qu'il était en début de saison, non pas seulement offensivement, mais défensivement, a analysé Therrien lors de son point de presse. Je prends une certaine responsabilité là-dedans, dans ma décision de l'avoir mis (sur le premier trio) tout de suite. J'aurais espéré après son retour qu'il retrouve le même niveau de jeu. Mais on est en mesure de constater qu'il n'est pas rendu là. On fait des ajustements et quand on va voir que son niveau de jeu est de retour où il était avant, on fera encore des ajustements.»

Ces ajustements dont parle Therrien ne s'adressent pas uniquement à Galchenyuk, a laissé sous-entendre l'entraîneur-chef.

«Je n'aime pas le fait que nous ne générons rien en attaque», a-t-il mentionné.

Après avoir critiqué le manque de compétitivité de ses joueurs contre les Penguins, Therrien a dirigé un entraînement d'environ une heure, où il a constamment communiqué avec ses joueurs et passé beaucoup de temps au tableau.

«On cherche à revenir à la structure, défensive ou offensive. On a essayé de toucher à certains aspects de notre jeu pour jouer de façon beaucoup plus serrée. Je trouve qu'on s'éloigne un peu dernièrement, et il faut revenir à la base.»

L'entraînement de jeudi a aussi vu le retour de Nathan Beaulieu auprès de Jeff Petry. Mercredi, Beaulieu avait amorcé le match aux côtés de Zach Redmond, tandis que Petry a formé un duo avec Mark Barberio.

«Nous avons tenté des changements hier (mercredi) avec nos paires de défenseurs, et de toute évidence ça n'a pas fonctionné. Nous ne pouvons pas oublier que nous avons connu du succès dans le passé. Nous espérions de meilleurs résultats.»

Ce n'est pas la première fois que Beaulieu est déplacé d'un duo à un autre, lui qui a amorcé la saison à la gauche de Shea Weber. Pour le jeune défenseur, le partenaire n'a pas vraiment d'importance.

«Peu importe avec qui je joue, je sais ce que j'ai à faire. Je dois pratiquer mon style de jeu», a déclaré Beaulieu.

Le Canadien semble beaucoup se chercher depuis le 20 décembre, date qui coïncide avec le premier match qu'a raté le défenseur Andreï Markov en raison d'une blessure à l'aine, selon diverses informations qui circulent.

Le vétéran russe a manqué 15 matchs et depuis, le Tricolore a concédé 48 buts. Therrien ne sait toujours pas quand il le reverra sur la patinoire.

«J'essaie seulement de vous transmettre l'information que je reçois du corps médical. (...) Il n'a rien aggravé, mais il n'y avait pas d'améliorations.»

Therrien a par ailleurs confirmé qu'Al Montoya gardera les filets du Canadien contre les Devils. Carey Price affrontera les Sabres de Buffalo samedi soir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer