Une rentrée relevée pour le Vert et Or

Les joueurs du Vert et Or du Séminaire... (Facebook)

Agrandir

Les joueurs du Vert et Or du Séminaire Saint-Joseph ont eu droit à des adversaires de grande qualité lors de leur séjour en Saskatchewan.

Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les juvéniles du Vert et Or du Séminaire Saint-Joseph ont eu droit à une rentrée 2017 pour le moins relevée alors qu'ils ont participé au cours des derniers jours à la 49e édition du prestigieux Bedford Road Invitational Tournament, à Saskatoon.

C'est grâce à l'initiative d'un ancien du STR Marc-Antoine Lamothe, qui habite aujourd'hui en Saskatchewan, que les protégés de David Kirouac ont reçu une invitation pour se rendre dans les Prairies.

Au fil des ans, les équipes de basketball du Vert et Or ont multiplié les participations à des tournois à l'extérieur de la province, notamment dans les Maritimes et aux États-Unis. Si chaque épopée s'est avérée enrichissante, celle de Saskatoon revêtait un cachet encore plus particulier.

«C'est le plus gros tournoi qu'on a fait! La communauté est vraiment impliquée dans l'événement. Il y a des matchs où il devait y avoir entre 1000 et 2000 personnes dans les gradins!», souligne le pilote des Trifluviens.

À Saskatoon, le Vert et Or a finalement compilé un dossier d'une victoire (64-48) et trois revers (67-45, 62-54, 85-45) face à des formations un peu plus âgées en raison des différences entre le réseau scolaire du Québec et le reste du Canada.

«Les équipes avaient des joueurs un an plus vieux, puisque c'est ouvert jusqu'à la 12e année, ce qui correspond à notre première année collégiale. Cette année de différence, ça paraissait un peu sur le terrain!», indique Kirouac, bien fier néanmoins de la tenue de ses protégés dans les Prairies.

«Les gars ont très bien joué. Il y a eu trois parties où le pointage a été serré et une autre partie où l'équipe était vraiment très forte. En plus, les gars commençaient à être fatigués.»

À peine rentrés au bercail, les joueurs du Vert et Or rêvaient déjà de retourner au BRIT qui célébrera sa 50e édition l'hiver prochain. Pour l'occasion, les organisateurs veulent fêter en grand et attendent notamment des équipes d'aussi loin que l'Australie et la Nouvelle-Zélande.

«C'est un tournoi à invitation alors il faudra voir s'ils veulent qu'on y participe à nouveau. Aussi, on doit le prévoir un peu à l'avance, question de financer le projet. Mais c'est certain que ça serait intéressant d'y retourner», indique Kirouac.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer