Deux énormes pièges en visite

Avec une moyenne de 14 points et 9,5... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Avec une moyenne de 14 points et 9,5 rebonds par match, Fredlaine Verrier rend de fiers services à la formation féminine de basketball des Diablos.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sept longues semaines après avoir disputé leur dernier match, les Diablos reprennent le collier ce week-end en basketball féminin. Pour l'occasion, deux énormes pièges les attendent au coeur du gymnase du pavillon des Sciences au Cégep de Trois-Rivières.

Comme entrée en matière, les protégées de Faisal Docter vont se frotter aux Cougars du Collège Champlain-Lennoxville (2-8) à 19 h vendredi. Puis, dimanche dès 15 h, ce sont les Cheetahs du Collège Vanier (0-9) qui sont attendues en sol trifluvien. À vue de nez, ça peut ressembler à un agréable pique-nique qui se dessine.

Mais après une cinquantaine de jours de pause, l'entraîneur des Trifluviennes se montre très prudent avant le retour au boulot face aux deux dernières formations du classement général. «Nos vétérans sont prêtes, mais certaines autres filles ont plus de difficulté à retrouver leur routine. Je suis un peu inquiet», admet Docter.

Le test contre Champlain-Lennoxville, il le prend très au sérieux. Et il espère que ses protégées sont sur la même longueur d'ondes.

«Contre Lennoxville, on a gagné par deux seulement. Et Lennoxville a aussi battu Sainte-Foy. C'est la preuve qu'il n'y a aucun match qu'on peut prendre à la légère en première division collégiale. Si tu te bases sur le classement, tu es dans le trouble. Si tu ne te présentes pas à ton meilleur, tu es dans le trouble.»

Faisal Docter ne se méfie pas seulement des Cougars, mais aussi des Cheetahs, toujours sans victoire cette saison. Le pilote a encore en tête une amère défaite subie contre les Islanders de John-Abbott, il y a deux ans. Les Diablos avaient alors encaissé un surprenant revers, offrant ainsi aux Islanders leur seul triomphe de la campagne. 

«J'espère que les filles vont prendre ça au sérieux. Oui, c'est hot ce qu'on a accompli avant les Fêtes (cinq victoires de suite), mais il faut regarder vers l'avant et entreprendre le sprint de fin de saison du bon pied.»

Carnet de notes

Postées au quatrième échelon du classement, avec six victoires contre deux défaites, les Diablos sont toujours bien positionnées dans le peloton de tête et peuvent dépasser les Dynamiques du Cégep de Sainte-Foy en maintenant la cadence... 

La meneuse de jeu Carrie-Ann Auger trône au premier rang des marqueuses du réseau collégial avec une récolte de 23,6 points par match.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer