Fortier revient hanter le Blizzard

Toby Lafrance et ses coéquipiers du Blizzard ont... (Olivier Croteau)

Agrandir

Toby Lafrance et ses coéquipiers du Blizzard ont obtenu trois points sur une possibilité de quatre, vendredi et dimanche. Ils se rapprochent ainsi à trois points des Prédateurs de Laval et du septième rang de la LNAH.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Au beau milieu de sa plus longue séquence de victoires de la saison, deux, le Blizzard est passé bien près de faire passer ce chiffre à trois dimanche après-midi au Colisée de Trois-Rivières. C'est toutefois un ancien du club, François Fortier, qui est venu le hanter dans un revers de 4-3 en prolongation.

Échangé cette semaine en retour de Patrick Bernier, Fortier a donné la victoire au Cool FM en redirigeant la passe soulevée de Sasha Pokulok derrière le gardien Marco Cousineau, alors que les Trifluviens se défendaient à 4 contre 3 après avoir écopé d'une pénalité pour avoir eu trop de joueurs sur la glace. Il s'agissait d'un deuxième point en autant de matchs pour Fortier, qui n'en avait que trois en dix rencontres avec le Blizzard.

«Depuis qu'il est avec nous, il a joué sept bonnes périodes. On voit qu'il progresse et qu'il retrouve ses jambes, puisqu'il n'avait pas joué depuis plusieurs semaines», a souligné le pilote du Cool FM, Dean Lygitsakos, qui rappelait que son équipe était privée de six éléments importants pour cette rencontre.

Après avoir pris l'avance 2-1 dans cette rencontre, le Blizzard a vu les Beaucerons revenir de l'arrière et même prendre l'avance en troisième période avec des filets de Tommy Veilleux et Sasha Pokulok - ce dernier a récolté trois points dans cette rencontre. Nicolas Corbeil a toutefois ramené les deux équipes à la case départ en marquant en avantage numérique alors qu'il restait moins de deux minutes à faire au match. Il s'agissait pour Corbeil d'un 14e match consécutif avec au moins un point.

Dans le vestiaire du Blizzard après la rencontre, un lourd silence régnait. Non pas un silence défaitiste, mais celui d'une équipe en furie d'avoir échappé un précieux point dans la lutte pour une place en séries. 

Avec ce revers en prolongation, les Trifluviens se sont approchés à trois points des Prédateurs de Laval au sixième et dernier rang donnant accès aux éliminatoires.

«Ça fait mal de ne pas célébrer la victoire. Je m'attendais à une plus grosse prestation de notre équipe en général. Nous devions être plus affamés. Nous n'avons pas beaucoup de temps. Mais en même temps, tu ne veux pas recevoir le signal que tu peux gagner un match sans offrir tout ce que tu peux donner. Nous n'avons pas mas mal joué, mais nous n'avons pas été à la hauteur de ce que le Blizzard peut donner», a analysé l'entraîneur-chef Sébastien Vouligny.

Le jeu de puissance aura été le pain et le beurre des joueurs du Blizzard lors de cette rencontre, eux qui ont converti trois de leurs neuf opportunités. Fort heureusement, puisque le gardien Pier-Olivier Pelletier n'a pas été trop ennuyé durant les deux premiers engagements.

«La troisième période a été meilleure pour ce qui est d'aller au filet. Au final, ce n'est pas 100 % satisfaisant, mais quand je vois dans quel état sont les gars, ce l'est. C'est notre premier week-end de trois points sur quatre. Il y a du positif», a conclu le pilote.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer