Sport-Hommage: les olympiens à l'honneur

La kayakiste Andréanne Langlois...

Agrandir

La kayakiste Andréanne Langlois

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Avec une délégation de quatre athlètes aux Jeux de Rio de Janeiro l'été dernier, il fallait s'attendre à ce que les Olympiens soient à l'honneur samedi soir lors du Gala Sport-Hommage Mauricie à Shawinigan. C'est exactement ce qui s'est passé, puisque le cycliste Hugo Houle et la kayakiste Andréanne Langlois sont repartis avec les statuettes d'athlète international de l'année.

Pour Houle, qui est membre de l'équipe AG2R La Mondiale sur le circuit mondial, il s'agissait de la première fois qu'il remportait la statuette Desjardins. Au Brésil, il a réussi le 21e temps lors de l'épreuve du contre-la-montre. À 25 ans, il pourrait s'agir d'une première de quelques présences à la grand-messe du sport amateur. Il avait aussi terminé au 29e échelon lors du Championnat du monde au contre-la-montre, en octobre au Qatar.

«Je veux remercier l'organisation et le comité de sélection. Je me sens très choyé de dire que j'ai remporté ce titre. C'était une belle saison, avec ma participation aux Olympiques et au Tour d'Italie. Je prépare ma saison 2017 et mes objectifs seront encore plus hauts. Je pense que ça ira bien parce que je suis très motivé», a mentionné Houle par vidéo, lui qui était en Espagne pour s'entraîner. Le Perpétuen était en nomination avec Marc-Alexandre Gagnon (kayak) et Alex Bellemare (ski acrobatique).

Hugo Houle... (AG2R LA MONDIALE/Yves Perret) - image 2.0

Agrandir

Hugo Houle

AG2R LA MONDIALE/Yves Perret

L'année de toutes les surprises

Tout comme Houle, Langlois a remporté la palme internationale pour la première fois au Gala Sport-Hommage Mauricie. À vrai dire, elle n'avait jamais même gagné une statuette dans le passé, peu importe la catégorie. 

Il faut dire que la petite bombe du Club de canöe-kayak de Trois-Rivières n'avait jamais été en nomination dans cette catégorie, puisqu'à 23 ans, elle ne figurait pas sur le radar pour une participation olympique jusqu'à tout récemment. Son année olympique devait être 2020, voire 2024. Mais grâce à une progression phénoménale dans les 18 derniers mois, elle est parvenue à se tailler une place pour les épreuves du 200 m individuel et 500 m en équipe à Rio. 

Si le 16e rang l'attendait en solo, c'est une participation à la finale A en équipe qui aura été le grand fait d'armes de ses premiers Jeux.

«L'année a été une montagne russe d'émotions et de bonnes nouvelles. Je ne réalise pas encore que je suis allée aux Jeux. Depuis qu'on est tout petit, les athlètes de sports de haut niveau disent que c'est leur rêve. C'était le mien et je l'ai réalisé!», souligne celle qui a eu le meilleur sur Marie-Ève Nault (soccer), Elissa Alarie (rugby) et Mary-Sophie Harvey (natation).

Native de Québec mais résidente de Trois-Rivières depuis sept ans, Langlois espère que ce nouvel honneur, qui s'ajoute à sa présence à Rio, lui permettra d'aller encore plus loin dans son sport.

«Je n'ai pas de commanditaire à mon actif. J'essaie, mais c'est vraiment difficile d'en trouver. J'espère que ce prix me permettra d'obtenir un coup de pouce d'une entreprise qui voudrait encourager leur Trifluvienne adoptive!»

Cet appui financier, ils étaient plusieurs dans la salle à espérer l'obtenir. Dans les principales catégories, les 22 athlètes en nomination ont obtenu une bourse pour un total de 11 000 $. On sent d'ailleurs que l'organisation met le paquet afin de nouer de nouveaux partenariats avec les entreprises, organismes et personnalités de la région afin d'accroître ce montant. Quelques nouveaux commanditaires se sont ajoutés dans les deux dernières années.

«Le gala, c'est une tribune pour que les athlètes puissent afficher leur talent aux gens. On le fait avec une grande fierté et les gens sont estomaqués de voir leur feuille de route. Le gala a un rayonnement que l'on sous-estime. Le but, c'est d'en donner encore plus à nos athlètes. Ça leur coûte des dizaines de milliers de dollars par année», a rappelé le président de la Corporation Sport-Hommage Mauricie, André Beauchesne.

«On dit souvent que les gens du Lac-Saint-Jean ont une fierté, mais la Mauricie aussi!», a-t-il ajouté.

Les Tranquille, de père en fille

Parmi les athlètes qui ont eu droit à une aide financière, la taekwondoïste Viviane Tranquille a obtenu celle destinée à la gagnante dans la catégorie athlète canadien par excellence en sport individuel pour une deuxième année consécutive. Celle-ci n'était pas au bout de ses surprises, puisqu'une fois la statuette en mains, elle a aussi appris qu'elle était la récipiendaire de la bourse du Club de la médaille d'or, organisme montréalais qui a supporté certains des meilleurs athlètes de l'histoire du Québec et qui faisait une première incursion au Gala Sport-Hommage.

«C'est prestigieux. On a plusieurs partenariats avec le Canadien, l'Impact et Tennis Canada, et je dois dire que la Mauricie n'a rien à envier en termes de soirée corporative. Viviane fait maintenant partie d'une grande famille d'athlètes. Ça lui rajoute de la pression, mais ça signifie qu'elle est l'athlète prioritaire de son sport selon sa fédération», a expliqué Samuel Ouellette, directeur général de l'organisme et Trifluvien de naissance.

De toute évidence, l'aide obtenue de la part de Sport-Hommage dans les dernières années a été appréciée par la famille Tranquille. 

En début de gala, le père de Viviane, Bryan, est monté sur la scène pour annoncer qu'avec l'aide de plusieurs partenaires, il avait amassé la somme de 1250 $ qui sera remise l'année prochaine en bourses.

Partager

À lire aussi

  • Des trophées, des sourires et des larmes

    Sports

    Des trophées, des sourires et des larmes

    Pour ce 35e anniversaire du Gala Sport Hommage-Mauricie, de nouvelles catégories ont fait leur apparition, puisque les sports individuels et... »

  • Bonsoir! Ils sont honorés!

    Sports

    Bonsoir! Ils sont honorés!

    En plus des athlètes et intervenants du monde sportif d'aujourd'hui, ceux d'un passé pas si lointain ont aussi eu droit à leur moment de gloire... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer