Une bonne cuvée pour les Diablos

Seul membre des Diablos à avoir été choisi... (Collaboration spéciale, Frédérick Blanchet)

Agrandir

Seul membre des Diablos à avoir été choisi sur l'équipe d'étoiles, le joueur de ligne défensive Cédric Mignault s'alignera avec les Carabins de l'Université de Montréal la saison prochaine.

Collaboration spéciale, Frédérick Blanchet

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La plus récente cuvée des Diablos du Cégep de Trois-Rivières, qui a vu sa saison prendre fin au premier tour éliminatoire en deuxième division du réseau collégial, a vraisemblablement réussi à attirer l'attention des différents programmes du circuit universitaire de football québécois. Jusqu'à présent, cinq protégés de l'entraîneur François Dussault ont arrêté leur choix sur leur prochaine formation et quelques autres pourraient les imiter sous peu.

Ainsi, Cédric Mignault (Carabins de l'Université de Montréal), William Frost et Jesse Bellemare (Redmen de l'Université McGill), William Garceau (Vert et Or et l'Université Sherbrooke) et Louis-Félix Lépine (Gaiters de l'Université Bishop's) passeront au niveau supérieur en 2017.

«C'est ma première année à la barre des Diablos, alors je n'ai pas vraiment de comparatif sous la main. Mais je suis fier de cette première cuvée. Je m'attends à doubler ce nombre pour les prochaines années. Et mon objectif ultime serait que 90 à 95 % des joueurs poursuivent leur route vers le réseau universitaire», souligne le grand manitou des Diablos.

Du lot, la signature du joueur de ligne défensive Mignault retient particulièrement l'attention. Seul membre des Diablos à s'être faufilé sur l'équipe d'étoiles de la deuxième division du RSEQ, le colosse de 6pi 3po et 270 lbs avait l'embarras du choix. Après avoir totalisé 17,5 plaqués et un sac du quart en 2016, Mignault a choisi les Carabins, champions de la Coupe Vanier en 2014 et finaliste en 2015. Cette formation comptait déjà sur les produits de la région Jean-Sébastien Bélisle, Louis-Philippe Bourassa, Jonathan Glaou-Boissonneault, Guillaume Girard et Frédéric Laplante-Thompson. «Il avait l'opportunité d'aller pas mal où il voulait. C'est un gars qui possède un énorme potentiel», souligne Dussault.

Du côté de McGill, on comptera le quart-arrière William Frost et le joueur de ligne défensive Jesse Bellemare. Chez les Redmen, ils rejoindront un alignement qui comptait sur quatre anciens Diablos la saison dernière (Yvan Desjardins, Benjamin Carré, Olivier Therrien et Simon Cossette) en plus de l'entraîneur-adjoint Olivier Turcotte-Létourneau, ex-Diable en chef.

Frost s'est particulièrement fait remarquer par sa mobilité en 2016. Limité à 1264 verges par les airs, il s'est hissé parmi les quarts les plus efficaces au sol avec une récolte de 408 verges.

Bellemare a pour sa part totalisé 24,5 plaqués et 9 plaqués pour perte de terrain en 9 matchs.

Avec Bishop's... en Atlantique

Quant à Louis-Félix Lépine, il déménagera en Estrie après quatre saisons dans le rouge trifluvien. Meneur chez les Diablos avec 63 plaqués cette saison, il débarquera chez les Gaiters qui miseront sur un nouvel entraîneur pour la prochaine campagne, Chérif Nicolas. Il sera du même coup aux premières loges pour vivre le transfert de l'Université Bishop's vers la Ligue de l'Atlantique.

Enfin, l'ailier rapproché William Garceau ne s'exile pas trop loin de Lépine, chez le Vert et Or de l'Université de Sherbrooke, où un nouvel état-major a pris en charge le programme, avec Mathieu Lecompte à sa tête.

À ce groupe, un ou deux autres porte-couleurs du programme trifluvien devraient en venir à des ententes au cours des prochaines semaines, bonifiant ainsi la cuvée 2016 des Rouges.

Un Trifluvien avec le Rouge et Or

Les ex-Diablos ne sont pas les seuls à déjà avoir en poche une entente en vue de la prochaine saison du circuit universitaire québécois.

Produit du Vert et Or du Séminaire Saint-Joseph ayant évolué avec le Notre-Dame du Campus Notre-Dame-de-Foy au cours des dernières saisons, Thomas Frost a arrêté son choix sur les champions en titre de la Coupe Vanier, le Rouge et Or de l'Université Laval.

L'ex-protégé de Hugo Gélinas dans les rangs scolaires a d'ailleurs conclu son parcours collégial avec éclat en remportant le Bol d'Or de la première division. Frost a de plus mené son équipe avec 35 plaqués cette saison en plus de réussir un touché.

«Je n'aurais pas pu demander mieux. C'était la première fois que je gagnais un championnat. En plus c'était ma dernière chance de gagner un Bol d'Or!», commente le joueur de 6pi 3po et 205 lbs.

Pour le secondeur, endosser l'uniforme de l'Université Laval sera un véritable honneur. «C'est un rêve de petit gars de jouer là-bas. Je ne pensais jamais atteindre ce niveau-là. C'est quelque chose de big! Pour ma première année, je ne me fixerai pas trop d'attentes, je dois être réaliste. Je vais me battre pour être en uniforme et jouer sur les unités spéciales.»

Chez le Rouge et Or, Frost retrouvera un ancien produit du Vert et Or, Marc-Olivier Simard, avec qui il a disputé une saison avec Notre-Dame-de-Foy.

De son côté, Antoine Mailhot, ancien de l'Académie Les Estacades, poursuivra son cheminement avec les Carabins de l'Université de Montréal. Le receveur a défendu les couleurs des Faucons du Cégep de Lévis-Lauzon en première division collégiale pendant trois saisons, menant son équipe avec 550 verges et six touchés au cours de la dernière campagne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer