Kean de nouveau expéditif

Simon Kean est invaincu après sept combats chez... (Facebook)

Agrandir

Simon Kean est invaincu après sept combats chez les professionnels. Ceux-ci ont tous été enregistrés par arrêt de l'arbitre.

Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Danny Calhoun (6-2) s'est ajouté samedi à la liste des boxeurs qui n'ont pas été en mesure de rester bien longtemps devant Simon Kean. En finale d'un gala présenté à Mississauga, le poids lourd trifluvien a de nouveau été expéditif, cette fois en passant le k.-o. à l'Américain dès le premier assaut.

Pour l'olympien, il s'agissait d'une septième victoire chez les pros, toutes enregistrées par arrêt de l'arbitre. Kean avait dit à son combat précédent vouloir être forcé à trimer un peu plus dur pour sortir de l'arène dans les bottines du vainqueur. Calhoun ne lui a pas offert l'opposition désirée, mais Kean restait positif cette fois. «Il semblait en mode attente en début de combat. J'imagine qu'il espérait que je me fatigue. Malheureusement pour lui, je l'ai pincé rapidement. Quand je l'ai atteint à la tête, je savais qu'il ne se relèverait pas», souligne Kean. 

«Calhoun était meilleur que les autres gars que j'ai battus, je crois. C'est simplement qu'il n'a pas eu le temps de le démontrer!»

Le protégé de Mike Moffa tire une fierté particulière de cette prestation en raison du plan de match qu'il a suivi à la lettre. «À mon dernier combat, je n'avais pas mis en pratique ce que nous avions travaillé au gymnase. Cette fois, je l'ai fait et j'ai pu constater les effets positifs. C'est l'fun, c'est un combat qui me fait progresser.»

Et qui ne lui a pas fait perdre beaucoup d'énergie! Kean a encaissé un coup à la tête, décoché sans puissance. Pour sa part, il a atteint Calhoun à plusieurs reprises, lui qui ne faisait que reculer. C'est un crochet qui a mis fin au débat.

Kean promet d'être de retour dans le gymnase dès lundi, en préparation pour son prochain combat programmé pour le 28 janvier 2017. Ce soir-là, au Centre Bell, il aura l'occasion de s'approprier la ceinture canadienne des poids lourds, qu'il disputera au vétéran Ray Olubuwale. Ce dernier, rappelons-le, a déjà vaincu David Cadieux et Kean a promis de venger son concitoyen. 

«Dès demain, on reprend l'entraînement. J'ai du temps pour m'améliorer d'ici à mon prochain combat, et je veux en profiter au maximum», racontait Kean, pas trop déçu de ne pas se battre à Trois-Rivières le 16 décembre à l'Amphithéâtre Cogeco, alors que Jean Pascal sera la tête d'affiche. «J'aurais aimé ça être là, c'est sûr. J'y serai quand même, mais dans les estrades avec ma blonde pour encourager mes chums.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer