«J'ai encore le feu sacré»

Même à 37 ans, Francis Lessard (44) reste... (Terry Charland)

Agrandir

Même à 37 ans, Francis Lessard (44) reste un modèle par sa condition physique et l'un des hockeyeurs les plus craints de la Ligue nord-américaine de hockey. Le dur à cuire renouera avec les partisans du Blizzard dimanche après-midi.

Terry Charland

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Pour une rare fois depuis le début de la saison, les partisans du Blizzard de Trois-Rivières ont pu exprimer leur joie cette semaine en apprenant le retour à temps plein de Francis Lessard, l'un des joueurs les plus craints de la Ligue nord-américaine de hockey.

Du haut de ses 6pi 3po et grâce à sa charpente de plus de 250 livres, le polyvalent hockeyeur patrouillera de nouveau la défensive trifluvienne, travail qu'il a amorcé vendredi à Saguenay et qu'il poursuivra avec la visite, dimanche, des Éperviers de Sorel-Tracy au Colisée.

La confirmation de l'entente avec le mastodonte sur patins a entraîné un vent d'enthousiasme sur l'organisation, qui montrait avant sa rencontre de vendredi un misérable dossier d'une victoire en 12 sorties. Avec Lessard intégré dans l'alignement, plusieurs amateurs estiment que leur club pourra enfin jouer dans la même cour que les autres équipes de la LNAH.

Conscient des attentes élevées envers lui, Lessard se dit impatient de renouer avec l'action du hockey organisé. «Les ligues de garage, c'est bien le fun, mais je sens que je peux encore aider à un autre niveau», indiquait le principal intéressé, en entrevue au Nouvelliste jeudi, quelques heures après avoir sauté sur la glace dans le cadre d'une séance d'entraînement au Colisée.

Lessard a 37 ans, mais affiche encore une forme exemplaire. Non, il n'est plus aussi fringant qu'à l'époque où il défendait ses coéquipiers des Trashers d'Atlanta ou des Sénateurs d'Ottawa, mais dans la LNAH, il demeure un joueur plutôt rapide pour le physique qu'il transporte. Il mise également sur un sens du hockey développé. Mais surtout, sa seule présence sur la surface glacée continue d'intimider la plupart des joueurs.

«Je ne changerai pas mon style, peu importe à quelle position je joue. Je veux rendre les défenseurs adverses nerveux et si j'ai la chance de me distinguer en attaque, je veux la saisir.»

Pendant son court séjour de 12 rencontres en Mauricie l'an dernier après les Fêtes, Lessard avait aidé le Blizzard à attirer davantage de spectateurs, curieux de voir cet ancien homme fort de la LNH à l'oeuvre. Or, le directeur général et entraîneur-chef Bob Desjardins l'amène pour secouer ses troupes, mais aussi pour devenir un important vecteur dans la vente des billets!

«Je sais que les combats c'est vendeur. Je ne changerai pas mon style de jeu même si j'avance en âge, mais je ne me battrai peut-être pas à tous les matchs non plus. Par contre, si on m'invite à danser, ça va me faire plaisir d'accepter. J'ai encore le feu sacré, on va presser le citron jusqu'à la fin!»

Employé à la Ville de Mascouche, Francis Lessard ne croyait pas avoir le temps de penser au hockey cet hiver, mais les plans ont quelque peu changé depuis. Au grand bonheur de Bob Desjardins! «Je pensais prendre ma retraite, mais il y a eu une ouverture dans mon horaire et j'en suis bien content. Je m'entraîne cinq fois par semaine au gymnase et j'ai patiné à cinq reprises dans les derniers jours. Je ne débarquerai pas à Trois-Rivières trop rouillé.»

Défaite à jonquière

Vendredi soir, le Blizzard a encore une fois baissé pavillon, cette fois au compte de 3-2 devant les meneurs au classement général de la LNAH, les Marquis de Jonquière.

Stéphane Boileau a mis un peu de piquant dans le match en touchant la cible dans la dernière minute de jeu, mais c'était trop peu trop tard. Vincent Richer a inscrit l'autre filet des Trifluviens dans cette 12e défaite en 13 matchs.

Avec la collaboration de Vincent Gauthier

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer