Une cinquième place pour Viviane Tranquille

Viviane Tranquille a remporté son match de deuxième... (Taekwondo Canada)

Agrandir

Viviane Tranquille a remporté son match de deuxième tour face à Michaela Kubikova avant de s'incliner en demi-finale.

Taekwondo Canada

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Viviane Tranquille a conclu son stage junior tout juste à court de son rêve, jeudi à Burnaby en Colombie-Britannique, alors qu'elle a pris le cinquième rang du Championnat du monde au terme d'une défaite serrée en quarts de finale.

Malgré la déception de voir la précieuse médaille s'envoler, la protégée de Tommy Boisvert gardait la tête haute en analysant sa journée de travail très chargée.

«Je quitte sans médaille, mais je suis fière de ce que j'ai fait. C'est une belle réussite. Ça faisait longtemps que je ne m'étais pas aussi bien sentie pendant mes combats», a-t-elle commenté en entrevue avec Le Nouvelliste.

Jeudi, dans un impressionnant tableau garni de 48 athlètes en provenance d'autant de pays chez les 49 kg, la porte-couleurs du club Performance a eu le meilleur devant Anthoanet Sotomayor, du Pérou, Michaela Kubikova, de la République tchèque, et Carla Godoy, de l'Argentine.

Si son éclatante victoire de 13-0 contre la Péruvienne a donné le ton à sa journée, celle contre l'Argentine a forcé Tranquille à offrir le meilleur d'elle-même, selon son entraîneur.

Puis, en quarts de finale, l'étudiante du Collège Laflèche a cependant baissé pavillon 3-1 devant Chia Yin Sung, de Taïwan. Une malencontreuse perte d'équilibre en début de combat de la part de Tranquille a permis à sa rivale de l'atteindre à la tête, une manoeuvre bonne pour trois points.

À partir de là, la pente était abrupte à remonter mais la Mauricienne a bien failli renverser la vapeur vers la fin du duel. Ses efforts n'auront cependant pas suffi pour vaincre la Taïwanaise qui a ensuite poursuivi sa route jusqu'en finale.

À sa sortie du tatami, son entraîneur n'avait que des éloges à servir à sa surdouée de 17 ans.

«Ça lui prenait des combats de niveau A aujourd'hui pour espérer bien faire. Si elle avait connu une journée de niveau B, elle n'aurait pas gagné un seul combat. Elle a très bien travaillé et elle avait de bonnes jambes pour une journée aussi occupée. En quarts de finale, elle est passée bien près de remonter le pointage et obtenir une médaille», a souligné Boisvert.

«Quand tu perds contre une athlète de l'Asie à un championnat du monde, tu n'as pas à rougir de ta performance. Disons que je ne suis pas gêné du tout de l'avoir coachée aujourd'hui!»

Une année de succès

Cette cinquième position au Mondial junior vient ainsi mettre un terme au séjour de Tranquille dans cette catégorie d'âge où elle a fait la pluie et le beau temps au Canada. Au cours de la dernière année, la taekwondoïste mauricienne a en effet connu beaucoup de succès, tant au niveau junior que senior.

Parmi ses principaux faits d'armes, Tranquille a notamment remporté la palme canadienne junior ainsi que senior en plus de décrocher une impressionnante troisième position à l'Omnium d'Allemagne dans la catégorie senior. Lors de cette performance, elle s'était même offert une victoire face à la quatrième meilleure au monde chez les 49 kg.

La récolte de ses premiers points internationaux chez les seniors l'a d'ailleurs fait grimper au 56e rang mondial de cette catégorie d'âge.

«Je quitte les enfants pour aller chez les adultes. Au moins, je ne débarquerai pas dans l'inconnu. J'ai pu aller chercher un peu d'expérience chez les seniors qui va m'être utile pour m'adapter à ma nouvelle catégorie», a mentionné Viviane Tranquille, en jetant un regard sur son avenir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer