Les Estacades portent bien leur nom

Une partie du succès des Estacades depuis quelques... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Une partie du succès des Estacades depuis quelques semaines trouve sa réponse dans l'efficacité du jeu des Trifluviens dans leur zone ainsi qu'en repli défensif. Sur la photo: les défenseurs Raphael Gagnon, Antony Ferron et Benjamin Thibault, les deux gardiens Benjamin Lajoie et William Grimard de même que les autres défenseurs du club Simon Dubois, Vincent Périgny et Jérémy Michaud.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À l'époque des draveurs sur la rivière Saint-Maurice, les estacades servaient à créer un effet d'entonnoir afin de contenir les billes de bois pour faciliter le travail des courageux qui s'aventuraient au-dessus des flots. Des décennies plus tard, force est d'admettre que les joueurs des Estacades midget AAA de Trois-Rivières font honneur à leurs racines.

Après 18 matchs disputés sur 40 en saison régulière, les adolescents de Frédéric Lavoie trônent au sommet du circuit québécois pour l'efficacité de leur défensive: seulement 41 filets accordés pour une excellente moyenne de 2,27 buts par rencontre. Bien sûr, il s'agit du groupe le moins généreux lorsque l'attaque à cinq des rivaux se déploie sur la glace (89 % d'efficacité). Qui dit mieux?

«Depuis quelques années, on se classe presque toujours dans le premier tiers de la ligue pour les buts accordés. Le mérite revient à tous nos joueurs, des gardiens aux attaquants en passant par les défenseurs», affirme Lavoie, dont la troupe a vaincu le puissant Blizzard du Séminaire Saint-François deux fois plutôt qu'une la semaine dernière tout en les restreignant à quatre petits buts grâce à des victoires de 4-2 et 3-2.

Les Estacades avaient pourtant amorcé la campagne avec trois défaites consécutives, dont deux en prolongation. En raison du nouveau système de pointage, ils n'avaient toujours pas de point au classement au terme de cette séquence.

Les choses ont changé et avant les matchs de ce week-end, Trois-Rivières se retrouve en meilleure posture au classement général ainsi que dans sa division. L'étanchéité de la défensive explique en grande partie ces récents succès. Et comme le confirme le capitaine Cédric Desruisseaux, tout le monde dans la chambre adopte le système de Lavoie. Même les joueurs comme lui dotés d'un flair offensif plus aiguisé et qui seraient tentés de tricher un peu.

«Je dirais qu'on forme une équipe assez complète, suggère l'espoir des Tigres de Victoriaville. Frédéric a toujours eu la réputation de bâtir des clubs fiables en défensive et pour nous, qui aspirons aux niveaux plus élevés comme le junior majeur, c'est un gros atout dans notre développement. On a réussi à se forger une identité et ça rapporte de bons résultats depuis un certain temps. On en tire une grande fierté.»

Les entraîneurs aiment parler du fameux jeu sans la rondelle, particulièrement à l'Académie les Estacades. Frédéric Lavoie tente d'ailleurs d'inspirer ses jeunes avec l'histoire d'un ancien membre du programme midget AAA aujourd'hui avec le Canadien. En 2008-09 alors qu'il avait 15 ans, Phillip Danault a porté l'uniforme des Estacades et sa cuvée a atteint la finale du circuit.

Selon Lavoie, le numéro 24 du Tricolore a beaucoup peaufiné son jeu défensif pendant son court stage dans les rangs midgets.

«Phillip est arrivé ici avec des notions défensives peu développées et pourtant, dès l'année suivante à Victoriaville dans la LHJMQ, il évoluait en désavantage numérique! On le constate à Montréal, c'est un gars fiable dans son territoire. De toute façon, les gars ici n'ont qu'à regarder RDS ou TVA Sports pendant quelques minutes et ils entendront souvent les analystes rappeler à quel point c'est important, le jeu sans la rondelle!»

Lavoie salue aussi la besogne accomplie par ses adjoints, dont Pascal Luneau, en poste depuis près de dix ans. «Si nous sommes aussi exigeants face au repli défensif, c'est entre autres grâce à ses séances vidéos. Tout le monde pousse dans le même sens.»

Les Estacades visiteront en fin de semaine deux des trois équipes installées en première place de leur division respective. Leur voyage les mènera à Rivière-du-Loup vendredi et à Saint-Eustache dimanche.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer