Entre vous et moi

Anthony Verret alors qu'il faisait mouche chez les...

Agrandir

Anthony Verret alors qu'il faisait mouche chez les Patriotes.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claude Loranger
Le Nouvelliste

Anthony Verret fait fureur en Suisse

L'ancien des Patriotes de l'UQTR ANTHONY VERRET évolue avec l'équipe HC Ajoie en Suisse. Il est bon de rappeler que le rapide patineur Verret avait été ignoré par les 18 équipes de la LHJMQ à l'âge de 20 ans. Il avait joint le programme des Patriotes de l'UQTR sous la recommandation d'ANDRÉ TOURIGNY.

Trois ans plus tard, après avoir été diplômé en administration, il se distingue dans l'un des meilleurs circuits de hockey d'Europe. Il cumule 9 points (4-5) en 15 matchs. Celui qui a vu le jour le 6 février 1993 à Rouen, en France, suit les traces de son papa CLAUDE VERRET (l'ancien recordman des Draveurs) qui a fait la pluie et le beau temps pour les équipes HC Lausanne et HC Genève-Servette (1994 à 2000) sur le Vieux Continent.

La nomination de SÉBASTIEN VOULIGNY en tant que grand patron hockey chez le Blizzard constitue un coup fumant du président RONALD LAVERTU. J'ai suivi de près coach Vouligny chez le BigFoot de Saint-Léonard. Celui-ci était venu prêter main-forte à son pote ANDRÉ ALIE en séries éliminatoires, lors de la conquête du championnat dans la LHSAM la saison dernière.

Sa marque de commerce: un motivateur né et un grand rassembleur qui connaît le tabac. Dans la vie de tous les jours, il porte les chapeaux de coach d'affaires, formateur et conférencier pour la firme Concordia Cabinet-Conseil à Trois-Rivières. C'est un gagnant et un vrai!

Mon petit doigt me dit qu'un commanditaire majeur s'intéresserait au méga projet du centre récréatif multifonctionnel à Cap-de-la-Madeleine.

MARC BUREAU fait partie des «gérants d'estrade» qui utiliseraient le capitaine MAX PACIORETTY du Canadien comme monnaie d'échange.

Les étoiles seraient alignées afin que l'organisation des Patriotes de l'UQTR soit reconnue à juste titre pour son programme de développement à la même hauteur que ceux de la NCAA.

L'organisation du Blizzard a exaucé le voeu du patineur shawiniganais CARL GÉLINAS en l'envoyant chez les Éperviers de Sorel-Tracy de l'entraîneur SERGE FORCIER via le marché des transactions.

CAREY PRICE est impérial depuis le début de la saison chez le CH. Autant va le 31, autant vont les Canadiens! Saluons également les prises de décision de MICHEL THERRIEN qui a la main heureuse lorsqu'il jongle avec ses trios offensifs.

Je suis resté sur mon appétit en regardant en rafale la deuxième saison de Blue Moon. Je lui accorde une note de 7 sur 10.

L'ancien du Blizzard THOMAS BEAUREGARD a quitté l'Assurancia de Thetford pour joindre les rangs d'une formation hongroise. Le champion compteur de la dernière saison dans la LNAH aurait reçu une offre qu'il ne pouvait décliner.

Des nouvelles de René Robert

J'ai eu un entretien téléphonique à bâtons rompus avec RENÉ ROBERT en direct de Fort Myers (Floride) où il habite depuis sept ans... L'ancien membre de la French Connection avec les Sabres de Buffalo est en superbe forme... Il joue au golf deux à trois fois par semaine. Il maintient un respectable handicap de 8...

Robert, qui a connu sept fructueuses saisons dans le maillot 14 des Sabres de Buffalo a atteint le plateau des 100 points (40-60) en 1974-1975, est l'un des ambassadeurs des Sabres de Buffalo avec son grand ami et ancien joueur de centre GILBERT PERREAULT... Il suit de près les matchs de la LNH...

Les jeunes MCDAVID et MATTHEWS ainsi que CROSBY et TAVARES l'impressionnent beaucoup... Chaque équipe compte dans ses rangs deux ou trois joueurs dominants et il y a beaucoup trop de clubs dans la LNH, selon lui... Il en rajoute une couche en disant que le hockey d'aujourd'hui est axé sur la rapidité, mais des joueurs comme GILBERT PERREAULT pour «charrier le puck» d'un bout à l'autre de la patinoire, c'est une denrée rare... À l'instar de plusieurs, il affirme que la venue de SHEA WEBER à Montréal est un coup de circuit de MARC BERGEVIN...

Il aime bien rendre visite à MÉLANIE (sa fille) et MICHEL (son fils) qui demeurent à Toronto. Il est le papi de quatre petits-enfants, dont le petit dernier, RYAN, a vu le jour tout dernièrement (notre photo).

Soit dit en passant, l'ancien patineur étoile du quartier Sainte-Marguerite à Trois-Rivières était de la formation des Leafs trifluviens en 1967 avec les RICHARD LEDUC, LUC SIMARD, ALAIN BALTHAZAR, CLAUDE LEMIEUX, GARY BROWN et autres. À noter que cette belle époque du hockey junior à Trois-Rivières célébrera 50 ans en 2017.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer