À la recherche de joueurs spéciaux

C'est à Dominique Ducharme qu'incombera la tâche de... (La Presse photo Robert Skinner)

Agrandir

C'est à Dominique Ducharme qu'incombera la tâche de mener Équipe Canada à la médaille d'or lors du prochain Championnat du monde junior après une décevante sixième place à Helsinki l'an dernier.

La Presse photo Robert Skinner

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Série Canada-Russie a été lancée lundi soir à Prince George, en Colombie-Britannique. Cette confrontation de six matchs d'un océan à l'autre permet aux dirigeants de Hockey Canada de mesurer les joueurs en lice pour représenter le pays au prochain championnat du monde junior, à Montréal et Toronto.

L'entraîneur-chef Dominique Ducharme ne cache pas que les joueurs retenus, âgés entre 17 et 19 ans, seront épiés sous toutes leurs coutures au cours des deux prochaines semaines avant la phase finale que représente le camp de sélection au début décembre.

«On a évalué les joueurs au camp estival, sauf que ce n'est pas le moment idéal pour avoir la meilleure lecture. On les a regardés aussi en début de saison mais là, on pourra découvrir qui est en mesure d'élever son jeu d'un cran. Le jeu sera plus rapide, il y aura une certaine forme de pression. Ce sont de belles conditions pour mieux les cerner», explique Ducharme. 

«Nous sommes à la recherche de joueurs spéciaux. C'est l'étiquette que ça prend pour se tailler une place au sein de cette équipe.»

Traditionnellement, la LHJMQ est le parent pauvre des trois circuits canadiens quand la composition d'Équipe Canada junior est annoncée. Avoir un entraîneur-chef qui travaille au sein du circuit Courteau ne nuira pas aux joueurs d'ici, évidemment. Surtout que Ducharme insiste, les décisions ne sont pas prises au-dessus de sa tête.

«C'est un travail d'équipe mais c'est sûr que j'ai mon mot à dire. Souvent, les décisions sont unanimes, les joueurs prennent les décisions pour nous. Mais à la fin, il reste parfois deux ou trois dossiers à trancher», fait valoir Ducharme, qui sait bien que les médias d'ici vont scruter à la loupe les choix des bonzes de la formation nationale puisque le championnat mondial se déroulera au Canada.

«C'est de bonne guerre. Il est vrai qu'il y a plusieurs bons candidats dans notre ligue cette année. À eux de nous montrer ce qu'ils peuvent faire!»

À moins de deux mois du championnat, Ducharme et sa bande ont tout un casse-tête devant eux, avec six joueurs élites dont ils ignorent la disponibilité puisqu'ils sont présentement dans la LNH.

Le défenseur Jakob Chychrun (Coyotes), de même que les attaquants Dylan Strome, (Coyotes), Anthony Beauvillier et Mathew Barzal (Islanders), Lawson Crouse (Coyotes) et Travis Konecny (Flyers) changeraient les données s'ils défendaient les couleurs de l'équipe nationale lors de la période des Fêtes. Ce qui est loin, très loin d'être coulé dans le béton! 

Certains d'entre eux voient très peu d'action en ce moment, de quoi aiguiser l'appétit d'Équipe Canada junior les concernant. Mais Ducharme se garde bien de faire la leçon aux clubs de la LNH. Vivre un championnat du monde junior, à la maison, dans une position de leader, ne peut être que formateur dans la carrière d'un jeune surdoué. L'ex-entraîneur-adjoint des Patriotes de l'UQTR le convient, mais pas question de comparer ça avec un rôle limité dans le circuit le plus puissant sur la planète. 

«Chaque cas est différent. Ce qu'il ne faut pas oublier, c'est que les choses changent vite dans le hockey. C'est très difficile de faire des plans à l'avance. On verra s'ils deviennent disponibles pour nous. En attendant, on continue de les suivre, comme on regarde aussi les joueurs des autres pays admissibles au championnat du monde junior qui sont eux aussi dans la LNH en ce moment.»

Effet domino oblige, le sort de plusieurs joueurs qui vont affronter les Russes sont liés à cette problématique. Six casiers de plus, ou de moins, ça fait une méchante différence en bout de ligne! Mais pour le moment, ces joueurs, dont font partie Brandon Gignac et Samuel Girard, des Cataractes, doivent se concentrer uniquement sur ce qu'ils contrôlent, c'est-à-dire leur performance.

Ça commence à bouger!

La vraie période des transactions s'ouvrira dans un mois mais déjà, certains clubs font du ménage. À Moncton par exemple, le gardien de 20 ans Keven Bouchard a été tout simplement remercié, lui qui connaissait un début de saison atroce. Sa place dans l'alignement a été confiée au défenseur Duncan MacIntyre, acquis des Screaming Eagles du Cap-Breton. 

À Québec, le début de saison surprenant des Remparts semble avoir donné le goût à Philippe Boucher de jouer aux cartes! Le pilote et directeur-gérant s'est offert le vétéran de 20 ans Jonathan Bourcier, provoquant une lutte interne à quatre pour les trois casiers retenus pour les joueurs qui en sont à leur dernière année d'éligibilité.

Bourcier a amassé trois points à ses deux premières sorties avec son nouveau club, lui qui avait perdu sa place à Bathurst. Les Remparts ont de plus fait l'acquisition du gros défenseur Andrew Picco de l'Océanic, en retour d'un choix de troisième tour.

Horaire de la série

Lundi 7 novembre

- À Prince George, CB

Mardi 8 novembre

- À Edmonton, Al

Jeudi 10 novembre

- À North Bay, On

Lundi 14 novembre

- À Hamilton, On

Mardi 15 novembre

- À Chicoutimi, Qc

Jeudi 17 novembre

À Baie-Comeau, Qc

Les matchs sont diffusés à TVA Sports

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer