Soccer universitaire: les Patriotes en grande finale

La formation de soccer masculin des Patriotes disputera... (Sylvain Mayer)

Agrandir

La formation de soccer masculin des Patriotes disputera la grande finale de la ligue universitaire grâce à un gain de 2-0 sur Laval.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) C'est par un blanchissage de 2-0 face au Rouge et Or de l'Université Laval que les Patriotes de l'UQTR entreront par la grande porte de la finale de la Ligue de soccer universitaire du Québec. Pour l'occasion, ils retrouveront leurs rivaux de Montréal, les Citadins de l'UQAM.

Les Patriotes ont joué un match sans grands reproches vendredi soir au stade Gilles-Doucet de Trois-Rivières. Après une première demie où le pointage était de 0-0, les Trifluviens ont trouvé le fond du filet pour une première fois. La recrue de l'année dans le circuit, Yanis Zoraï a tout d'abord ouvert la marque alors que son équipe trouvait son rythme. Puis, à la 70e minute, c'était au tour de Guy-Alain Fahé de faire bouger les cordages pour doubler l'avance des siens.

Avec cette avance de 2-0 contre les Québécois, les Trifluviens ont fermé le jeu pour préserver le blanchissage. 

«Nous avons géré le match de façon impeccable défensivement, et ce, du début à la fin. Nous avons été opportunistes sur nos occasions. C'était le plan de match qui était en place. Nos joueurs qui étaient blessés sont revenus au jeu, avec un alignement complet, ç'a fait la différence. Les gars avaient un objectif, c'était de jouer la finale», a souligné l'entraîneur Roch Goyette.

Une rivalité enflammée

Dans l'autre demi-finale vendredi, les Citadins de l'UQAM ont eu le meilleur sur les Carabins de l'Université de Montréal dans une rencontre qui a nécessité la prolongation. L'UQAM a finalement marqué deux buts pour s'assurer d'être de la finale, qui aura lieu dimanche au Stade Saputo.

La rivalité entre les Patriotes et les Citadins n'est plus à installer. Depuis plusieurs années, les deux équipes semblent se détester.

«C'était comme ça lorsque j'étais joueur, ce l'était encore plus quand j'étais entraîneur adjoint et maintenant c'est à son summum», a souligné le pilote des Trifluviens.

Plus tôt cette saison, le 10 octobre dernier, un incident a d'ailleurs valu une suspension de trois matchs à Goyette lors d'un match disputé à Trois-Rivières. Le chef d'orchestre est d'ailleurs revenu sur cette séquence qui, à son avis, aurait pu être évitée.

«J'ai tenté de récupérer mes deux ballons de match. Un premier joueur avait tiré mon ballon à l'extérieur du terrain. Je lui ai dit que c'était un manque de respect. Un deuxième joueur m'a menacé de faire pareil, et lorsqu'il est venu pour le faire, je l'ai tassé du revers de la main pour reprendre mon ballon. Il a simulé, tombé au sol et crié au meurtre pour attirer l'attention. Dans 99 % des cas le joueur serait resté debout et rien n'aurait été signalé.»

Goyette mentionne qu'il accepte la décision des officiels qui lui a valu trois matchs de suspension, mais qu'il y avait possibilité de terminer le tout autrement.

«Je n'ai jamais voulu utiliser la violence ou la force. Oui, j'étais frustré d'avoir perdu et de voir le joueur frapper mes ballons, mais je n'ai jamais eu l'intention d'utiliser la violence ou me battre. C'était clair, net et précis et c'était pareil pour mes joueurs.»

Cette finale universitaire, dont l'enjeu sera une place au Championnat canadien - ce qui serait une première pour l'UQTR depuis 2012 - s'annonce donc comme endiablée. Le pilote espère que le tout se déroulera dans le respect, même si c'est rarement le cas entre les deux formations. Goyette n'avait d'ailleurs pas apprécié les commentaires de l'entraîneur Christophe Dutarte, quelque jours après les événements.

«Après m'être fait dire que j'ai manqué de respect, honnêtement, je pense qu'il devrait évaluer un peu mieux son équipe. C'est celle qui a le moins de respect pour l'adversaire, malgré tout son talent. Quand je vais le croiser, je vais m'assurer de lui dire.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer