Kean semble avoir été exaucé

Simon Kean se mesurera à un adversaire qui... (La Presse photo Bernard Brault)

Agrandir

Simon Kean se mesurera à un adversaire qui devrait être plus dangeureux que l'a été David Torres Garcia, le 22 octobre dernier au Centre Bell.

La Presse photo Bernard Brault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Simon Kean semble avoir été exaucé. Le poids lourd trifluvien (6-0, 6 K.-O.), qui a réclamé plus d'opposition après son dernier combat il y a deux semaines, se mesurera le 19 novembre à Mississauga à Danny Calhoun (6-1, 3 K.-O.), un ex-joueur de football qui a de plus accumulé plus de 80 combats chez les amateurs.

Simon Kean semble avoir été exaucé. Le poids lourd trifluvien (6-0, 6 K.-O.), qui a réclamé plus d'opposition après son dernier combat il y a deux semaines, se mesurera le 19 novembre à Mississauga à Danny Calhoun (6-1, 3 K.-O.), un ex-joueur de football qui a de plus accumulé plus de 80 combats chez les amateurs.

En 2010, il était de l'équipe américaine aux séries mondiales de boxe. Sa seule défaite en carrière est survenue en 2015 contre Samer Barakat, un type qui a gagné cinq de ses sept combats.

Pour Kean, il s'agira de sa cinquième sortie entre les câbles en 2016. L'affrontement, présenté en finale de ce gala, a été programmé pour huit rondes. 

«Je ne le connais pas beaucoup encore, je n'ai pas fait mes recherches. Mais juste à voir sa feuille de route, on voit que c'est une coche de plus que mes autres rivaux. Tant mieux, c'est ce que je veux, de l'opposition. Je suis très excité de savoir qu'il y aura un vrai combat à Mississauga!»

Par ailleurs, Kean a indiqué qu'il serait aux anges d'affronter Joël Thériault à moyen terme, un scénario évoqué dans Le Nouvelliste la semaine dernière. 

«Le seul problème, c'est qu'il n'a qu'un seul combat, il doit prendre de l'expérience afin de pouvoir se battre pendant huit rondes. On veut revenir avec un gala à Trois-Rivières dans les prochains mois, c'est vrai que ça pourrait être un adversaire intéressant. C'est un gars agressif, qui a confiance en lui. Tous les ingrédients seraient réunis pour un combat spectaculaire», a dit Kean, en confiant connaître un peu celui qui est surnommé l'Animal dans le milieu du hockey senior. 

«C'est un bon gars. Je n'ai jamais mis les gants avec lui mais je connais des gars qui l'ont fait et je sais très bien où je me situe par rapport à lui», a lancé l'olympien, une remarque qui pourrait chatouiller un peu Thériault !

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer