Medley vient à bout du Blizzard

Le défenseur de l'Assurancia de Thetford Mines, Matthew... (Hugo Cotnoir)

Agrandir

Le défenseur de l'Assurancia de Thetford Mines, Matthew Medley, a donné la victoire aux siens en prolongation contre le Blizzard.

Hugo Cotnoir

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Après avoir remporté sa première victoire de la saison jeudi dernier, le Blizzard de Trois-Rivières tentait de connaître un premier week-end parfait dimanche en affrontant l'Assurancia de Thetford Mines au Colisée. Le défenseur Matthew Medley en a toutefois décidé autrement en inscrivant le but gagnant en prolongation dans une victoire de 5-4 des visiteurs.

Medley, qui avait déjà deux passes au compteur dans cet après-midi de travail, tentait de nuire au travail offensif des Trifluviens à 3 contre 3 lorsque Pierre-Olivier Beaulieu l'a accroché. Le bras de l'officiel s'est soulevé, et une pénalité allait être décernée à l'équipe locale. Mais finalement, cette pénalité n'a jamais été appelée.

Avec le gardien Gabriel Girard au banc, l'Assurancia a été en mesure de remonter la patinoire et de s'installer en zone adverse. Medley a complété la séquence en se pointant à pleine vitesse dans l'enclave, avant de recevoir une passe de Sébastien Courcelles qu'il a poussé derrière Marco Cousineau pour donner la victoire à la troupe de Bobby Baril.

Dommage pour Cousineau, qui avait volé Jean-Michel Daoust dans les dernières secondes de la troisième période pour permettre au Blizzard d'obtenir un point assuré.

«Medley n'a pas été nommé défenseur de l'année pour rien, a souligné Baril. On savait qu'un moment donné, le Blizzard était dû pour en gagner une à domicile, mais on s'est dit que ce ne serait pas contre nous. Ça fait deux fois qu'on les affronte en autant de semaines et ils n'ont pas réussi à nous battre.»

Dans le camp adverse, le pilote en chef trifluvien Bob Desjardins était tout de même heureux de la fin de semaine. Grâce à la victoire face à Laval jeudi dernier et le revers d'une valeur d'un point dimanche, le Blizzard a quitté la cave du classement de la LNAH.

«C'est le genre de punition qui n'est pas appelée habituellement en prolongation. Beaulieu n'a pas été chanceux. On apprend encore à jouer ensemble, avec tout le mouvement de personnel que nous avons eu. Peu importe le résultat d'aujourd'hui, obtenir trois points sur quatre, c'est bon et ça te permet de faire les séries.»

Opportunisme

La première période s'est déroulée plutôt lentement pour les deux équipes, qui semblaient s'étudier. Si l'Assurancia obtenait les meilleures chances de marquer, les locaux eux se montraient davantage opportunistes.

Il a fallu attendre jusqu'à la quatrième minute de jeu pour voir le Blizzard décocher un premier tir au but. Le problème pour l'Assurancia, c'est que Simon Courcelles a trouvé le fond du filet avec ce lancer du revers. Pierre-Luc Lessard a répliqué en désavantage numérique avant que Pierre-Olivier Beaulieu ne fasse de même quatre minutes plus tard.

«Si ce n'est pas de Cousineau qui est devant le filet, ce n'est pas le même match du tout. Il a fait de gros arrêts sur des jeux de puissance dangereux. Le tir de Simon était parfait, et sur leur deuxième but, il y a eu un revirement en zone neutre. Ils n'ont pas obtenu 200 millions de chance», a analysé Baril.

Les deux équipes se sont échangés l'avance jusqu'à la fin de la rencontre. Sébastien Courcelles et Stéphane Goulet ont marqué en deuxième pour les visiteurs, tout comme Marc-André Huot pour le Blizzard grâce à une feinte magistrale devant Girard. Finalement, Nicolas Corbeil a signé le but égalisateur en milieu de troisième période. D'ailleurs, Corbeil et son coéquipier de trio, Nicholas Pard, ont démontré de belles choses dimanche.

«Nos meilleurs se doivent d'être les meilleurs soir après soir, a mentionné Desjardins. Corbeil et Pard ont bien fait et on a vu de beaux flashs de Michaël Beaudry. Frédérick Côté a élevé son jeu après avoir été laissé de côté jeudi. Ça montre du caractère et je tire plus de positif que de négatif de ce match.»

Un point négatif de cette rencontre est assurément la réponse des amateurs de hockey trifluvien. En cette veille d'Halloween, plusieurs s'étaient déguisés en sièges vides. Seulement 611 personnes ont assisté à la rencontre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer