Le Doc Boisclair n'est plus

Le Doc Boisclair assistait encore régulièrement à des... (Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

Le Doc Boisclair assistait encore régulièrement à des matchs de baseball à Trois-Rivières. On le voit ici en compagnie de sa femme, Yvette, dans les gradins du stade Fernand-Bédard il y a quelques années.

Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le monde du baseball régional a perdu dimanche l'un de ses grands ambassadeurs. Guy Boisclair, que plusieurs connaissaient sous le nom du Doc Boisclair, est décédé à 93 ans.

Impliqué dans le baseball pendant plus de sept décennies, il a notamment offert de son temps pour la cause des Aigles juniors ainsi que pour celle du calibre senior. Il a oeuvré comme bénévole à partir du milieu des années 50, voyant défiler sous ses yeux des milliers d'adeptes de son sport favori.

Baseball Mauricie l'avait reconnu en tant que pionnier en 1994. Le Doc Boisclair a présidé la Ligue de baseball senior de la Mauricie de 1972 à 1977 en plus d'être un membre fondateur des Aigles juniors au début des années 70. On lui doit aussi le retour du baseball senior à Trois-Rivières par l'entremise des Harfangs, puis des Aigles, du Dinec et du Vertdure.

Intronisé au Temple de la renommée de la Ligue de baseball majeur du Québec en 2008, il fut un précieux collaborateur lors du Championnat mondial de baseball junior, présenté dans la cité de Laviolette à l'été 1989. «Ça fait mal d'apprendre ça, il était comme un père spirituel pour moi», a partagé au Nouvelliste Réal Lajoie, qui a côtoyé le Doc au cours des dernières décennies par l'entremise des Aigles juniors.

«Il n'a jamais hésité à nous aider pour la cause du baseball junior à Trois-Rivières. Le Doc, c'est celui qui allait nous chercher d'importantes subventions avec tous ses contacts. On peut dire qu'il a investi de son temps et de son argent. Il va nous manquer.»

Des mots partagés par Yvon Després, un autre de ses fidèles compagnons dans l'univers du baseball. «J'ai beaucoup voyagé avec lui, il était un gars extraordinaire. On ne s'ennuyait jamais avec le Doc», sourit Després, un membre du Temple de la renommée du baseball québécois. «Plusieurs personnes s'impliquent bénévolement, mais le Doc, il ne faisait pas ça à moitié. C'était toujours à 200 %.»

Reconnu pour son franc-parler et son humour, Guy Boisclair a connu une longue et brillante carrière professionnelle comme dentiste ainsi qu'au ministère de la Santé et des Services sociaux et au Département de santé communautaire de Trois-Rivières. L'Ordre des dentistes du Québec lui avait remis le prix Hommage 2014 pour son engagement à l'égard de la promotion de la santé buccodentaire.

Membre de l'Ordre de La Vérendrye, la plus haute distinction accordée par la Ville de Trois-Rivières, le Dr Boisclair a reçu le Mérite du Conseil interprofessionnel du Québec en 2007 et le Mérite de l'Association provinciale de la santé publique du Québec l'année suivante. Il est aussi récipiendaire de la Médaille du Lieutenant-gouverneur pour les aînés en 2011, qui visait à souligner son engagement, sa détermination et son influence au sein de la communauté, rappelle l'Ordre des dentistes du Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer