Cross-country: les équipes trifluviennes lorgnent le podium

Antoine Thibeault sera l'une des têtes d'affiche de... (Facebook)

Agrandir

Antoine Thibeault sera l'une des têtes d'affiche de la Mauricie au championnat provincial de cross-country.

Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Photo: Francois Gervais14/09/16. TR, Journal. Bloc photo Felix St-Aubin
Félix St-Aubin
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Trente-deux athlètes du club Zénix, de catégories distinctes et défendant les couleurs de plusieurs instituts scolaires, prendront part ce samedi, à Sherbrooke, au Championnat provincial de cross-country. Nombre d'entre eux ont des chances légitimes de se hisser sur le podium. Les bannières d'équipe s'inscrivent dans cette même lignée.

Antoine Thibeault, l'un des espoirs québécois au 3000 m steeple en vue des Jeux olympiques de Tokyo, en 2020, s'alignera sur la ligne de départ, tout comme son équipier du Rouge et Or de l'Université Laval Nicolas Deshaies.

«Dans ces deux cas, nous visons une qualification au Championnat canadien universitaire qui se déroulera sur les plaines d'Abraham à Québec au mois de novembre», souligne Pierre Thibodeau, entraîneur au club Zénix.

Toujours d'un point de vue individuel, Émile Toupin (benjamin), Fabrice Arguin et Élliott Héroux (cadet) ainsi que Marianne Houle (juvénile), cette dernière représentant aussi les Diablos du Cégep de Trois-Rivières, font partie des prétendants pour accéder à l'une ou l'autre des trois marches de la tribune.

«Ce qui est intéressant, c'est qu'on vise aussi plusieurs bons résultats collectifs dans diverses catégories. Ce qui est bien avec les bannières [d'équipe], c'est l'aspect collectif dans un sport qui est individuel», note-t-il.

D'ailleurs, les coureurs masculins du club d'athlétisme de Trois-Rivières s'exécutant aux niveaux benjamin et cadet tenteront de conserver leurs acquis, ceux-ci ayant triomphé l'année dernière.

La malchance frappe les Diablos

Étant donné que le Championnat provincial de cross-country se veut autant une compétition civile que scolaire, des étudiants-athlètes du Cégep de Trois-Rivières participeront également à la course qui regroupe la crème de la crème de la Belle Province. Ils seront exactement 23 à faire le voyage en direction de l'Estrie.

Une tuile s'est toutefois abattue sur la tête de l'équipe des Diablos il y a deux semaines lorsque l'une des grosses pointures a été victime d'une commotion cérébrale. Cette blessure met du plomb dans l'aile aux aspirations de la formation de décrocher la bannière de champions.

«Si on m'avait posé la question il y a deux semaines, j'aurais répondu qu'on vise le championnat. Mais une fille (Chloé Gilbert) a fait une reprise d'une commotion cérébrale. Elle ne sera pas à Sherbrooke ce week-end. Cela rend notre troupe un peu moins forte, mais le podium est toujours accessible et on se concentre là-dessus», confie l'entraîneur des Diablos, Pascal Dufresne.

Aux dires de l'instructeur, il s'agit probablement de l'équipe la plus performante dans l'histoire du Cégep de Trois-Rivières.

Du côté des hommes, l'objectif est de conclure parmi les cinq premiers échelons pour ainsi dégoter un billet en vue du Championnat canadien de cross-country. Le fait que les représentants masculins des Diablos soient essentiellement des recrues rend la tâche un peu plus complexe. M. Dufresne ne joue pas à l'autruche et est bien conscient qu'il faudra une performance quasi sans faille pour que ses troupiers défendent la fleur de lys à l'échelle nationale.

«La commande est très grosse. C'est possible, mais il faudra que tous les gars roulent. Ce sera un gros travail d'équipe», conclut M. Dufresne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer