L'Impact se prépare pour le D.C. United

Patrice Bernier n'a pas encore trouvé le fond... (La Presse photo Bernard Brault)

Agrandir

Patrice Bernier n'a pas encore trouvé le fond du filet cette saison, mais il espère le faire jeudi en match de barrage contre le D.C. United.

La Presse photo Bernard Brault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bill Beacon
La Presse Canadienne

Patrice Bernier espère qu'il lui reste un peu de magie de l'an dernier dans les jambes pour les séries de la MLS.

Le natif de Brossard n'avait pas fait bouger les cordages lors de la campagne 2015, avant de finalement inscrire deux buts en trois matchs de séries, aidant l'Impact de Montréal à atteindre les demi-finales de l'Est pour une première fois dans son histoire.

Encore une fois, Bernier n'a pas touché la cible cette saison. Mais il espère jouer un rôle crucial quand l'Impact disputera son match de barrage contre le D.C. United, jeudi, au RFK Stadium.

«Nous jouons pour participer à des matchs comme celui-là, des matchs où l'enjeu est énorme», a raconté Bernier, mardi.

«Si je peux contribuer sur la feuille de pointage, tant mieux, mais si je peux contribuer en motivant les troupes et en nous aidant à gagner, c'est encore mieux.»

L'Impact aura besoin d'un effort complet pour percer la muraille du United. Lors des deux duels entre les deux équipes cette saison, l'Impact a eu besoin d'un but en fin de match à chaque fois pour soutirer des verdicts nuls de 1-1. Les buts ont été inscrits par Hernán Bernardello et Hassoun Camara.

Âgé de 37 ans et joueur par excellence de l'Impact en 2012, Bernier a participé à 20 matchs cette saison, dont 13 comme partant. Son rôle a augmenté en fin de saison, jouant aux côtés de Bernardello en milieu de terrain, et devant Marco Donadel, utilisé comme milieu de terrain défensif. Le trio n'a pas marqué beaucoup de buts, mais il trouve le moyen de neutraliser les meilleurs joueurs adverses. «C'est spécial pour Patrice de jouer à Montréal, a mentionné l'entraîneur Mauro Biello. L'an dernier, ç'a été plus difficile pour lui d'obtenir des minutes, mais son rôle avait augmenté en fin de saison et il avait été un facteur important dans les succès de l'équipe.»

L'Impact aura un défi important devant lui jeudi, alors que le United a compilé un dossier de 9-4-4 à domicile cette saison. Et depuis la création de la ronde de barrage, l'équipe à domicile a un dossier de 10-2.

Bernier a toutefois rappelé que l'Impact a mieux fait à l'étranger cette saison que par le passé, compilant un dossier de 4-6-7.

«Nous avons trouvé une bonne recette en jouant de manière très compact, a-t-il expliqué. Nous avons tendance à être dominés au niveau territorial, mais nous ne paniquons pas dans ces moments-là.

«Nous avons des gars comme Nacho (Ignacio Piatti), Didier (Drogba), Matteo (Mancosu) et Dom (Oduro) à l'avant et ils cadrent bien dans notre jeu. La clé pour nous cette année, c'est la transition. C'est comme le jeu du chat et de la souris. Vous voulez les attirer pour ensuite attaquer les espaces libres avec de la vitesse.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer