Blizzard: Lessard laisse sa place à Desjardins

Le règne de Jonathan Lessard aura été bref.... (Olivier Croteau)

Agrandir

Le règne de Jonathan Lessard aura été bref.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les changements se poursuivent chez le Blizzard, qui traverse une horrible séquence en ce début de saison. Après cinq matchs sans réussir à gagner, le pilote recrue Jonathan Lessard a laissé sa place à son patron Bob Desjardins, à qui il servira d'adjoint. Le changement de leadership n'a pas donné le succès espéré dimanche après-midi, alors que les Trifluviens ont baissé pavillon 5-3 à Thetford Mines.

«Nous sommes en mode solution. Et la situation n'est pas évidente pour un jeune entraîneur comme Jonathan. C'est lui qui m'a appelé samedi pour que l'on procède à ce changement, et j'ai embarqué parce que je pense que c'est une bonne idée. Présentement, mon expérience sera utile pour mettre le train sur les rails. Éventuellement, Jonathan dirigera cette équipe pendant 3-4-5 ans. D'ici là, il va aller chercher du bon millage comme adjoint dans notre ligue», expliquait Desjardins.

Ce dernier assurait que son club aurait mérité un meilleur sort dimanche après-midi.

«On a cherché nos jambes pendant 25 minutes mais par la suite, j'ai bien aimé ce que j'ai vu. Les gars ont travaillé, je ne peux leur reprocher ça. Quand une équipe éprouve des problèmes, souvent la rondelle va rebondir du mauvais côté. Tu manques aussi de belles chances parce que tu tiens ton bâton trop serré. On ne peut pas être satisfait d'une défaite, surtout dans notre position. Mais dans cette ligue, quand tu accordes moins de 30 tirs au but sur la route, tu t'attends à en gagner plus que tu vas en perdre.

Marc-André Huot, Jonathan Bellemare et Nicolas Corbeil ont marqué pour le Blizzard, qui va tenter maintenant de faire virer le vent de côté jeudi face aux Prédateurs à Laval. Desjardins n'exclut pas d'autres changements d'ici là. «Si j'ai la chance d'améliorer l'équipe, je ne me gênerai pas. Je travaille notamment sur quelques dossiers d'agents libres. Mais d'une façon ou d'une autre, ça nous prend une victoire jeudi à Laval.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer