David Lemieux fait le poids sans difficulté

David Lemieux affrontera l'Argentin Cristian Rios samedi au Centre... (Photo Ivanoh Demers, La Presse)

Agrandir

David Lemieux affrontera l'Argentin Cristian Rios samedi au Centre Bell.

Photo Ivanoh Demers, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frédéric Daigle
La Presse Canadienne

David Lemieux n'a pas eu de mal à faire le poids à la veille de son combat contre l'Argentin Cristian Rios.

Il faut dire qu'avec la limite fixée à 165 livres - il se bat habituellement à 160 -, Lemieux (35-3, 32 K.-O.) respirait beaucoup plus à l'aise. Le Lavallois de 27 ans a fait osciller le pèse-personne à 163,8 livres, exactement le même poids que Rios (21-7-3, 6 K.-O.).

«Nous n'étions pas à un poids de compétition, a fait valoir Marc Ramsay, son entraîneur. Déjà (jeudi) soir, David faisait le poids.

«Cinq livres de différence, c'est énorme, surtout que de notre côté, on calcule ça au milligramme près. Je te dirais que les trois dernières livres sont plus difficiles à couper. Quand on est en combat hors championnat, on aime bien donner ce répit à nos boxeurs.»

Même si Lemieux n'a raté la cible qu'une seule fois dans sa carrière - contre James De La Rose, en mars -, des inquiétudes demeurent depuis et la question revient toujours dans les points de presse.

«Peut-être qu'il y a des choses qui avaient été moins bien faites à cette époque. Maintenant, on suit ça de beaucoup plus près, a noté Ramsay. Dès le début du camp d'entraînement, je donne une cible de poids à chaque semaine à David. On descend donc par plateau, une livre ou deux par semaine.»

Le clan Lemieux est d'ailleurs revenu à ses vieilles habitudes de travail, c'est-à-dire que Ramsay lui-même s'occupe du volet alimentation du boxeur. Ses repas sont commandés auprès d'une compagnie spécialisée, qui effectue des livraisons ponctuelles directement chez Lemieux.

«On a interviewé des gens pour occuper le poste de nutritionniste, mais personne ne s'est démarqué pour le moment, alors on poursuit de cette manière.»

Le combat Lemieux-Rios sera le point culminant d'un gala présenté samedi, au Centre Bell, comptant pas moins de 10 affrontements. Steven Butler (17-0-1, 14 K.-O.) et l'Albertain Janks Trotter (10-2-1, 10 K.-O.) s'affronteront en demi-finale pour le titre nord-américain IBF des super mi-moyens, actuellement vacant.

Le super léger Ghislain Maduma (18-2, 11 K.-O.) aura quant à lui un difficile affrontement face au Philippin Ricky Sismundo (30-9-3, 13 K.-O.), qui avait livré un combat nul âprement disputé à Dierry Jean en mai dernier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer