Bautista et Encarnacion pourraient quitter les Blue Jays

Jose Bautista et Edwin Encarnacion... (PHOTO Kevin Jairaj, archives USA Today Sports)

Agrandir

Jose Bautista et Edwin Encarnacion

PHOTO Kevin Jairaj, archives USA Today Sports

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ian Harrison
La Presse Canadienne
TORONTO

Lors de deux participations consécutives aux séries, Jose Bautista et Edwin Encarnacion ont cogné les circuits les plus importants que la nouvelle génération de partisans des Blue Jays a vus.

Mais après avoir marqué l'histoire de Toronto, ils pourraient tous les deux quitter la ville qui en a fait des héros.

Un an après une élimination en six matchs contre les Royals de Kansas City en série de championnat de la Ligue américaine, les Blue Jays ont vu leur parcours prendre fin à la même étape en cinq rencontres face aux Indians de Cleveland, mercredi. Le visage des Blue Jays pourrait changer au cours de l'hiver, alors que Bautista et Encarnacion sont deux des neuf joueurs des Jays qui pourraient se prévaloir de l'autonomie, incluant six dans leur formation pendant les séries.

Considérés comme des joueurs de soutien quand ils ont été acquis par les Blue Jays - Bautista des Pirates de Pittsburgh en 2008 et Encarnacion des Reds de Cincinnati en 2009 -, les deux Dominicains sont devenus des étoiles des Ligues majeures. Grâce à leurs exploits, les Blue Jays sont redevenus une puissance dans la Ligue américaine, dominant le circuit pour les foules cette saison et revigorant l'intérêt du Canada pour le baseball.

Après avoir aidé les Jays à mettre fin à une disette de 22 ans sans participation aux séries en gagnant le titre de la section Est de l'Américaine l'automne dernier, Bautista a claqué une longue balle de trois points lors du cinquième match de la série de sections face aux Rangers du Texas, avant d'y aller d'un lancer inoubliable de son bâton.

Cette année, Encarnacion a joué les héros avec une longue balle de trois points en 11e manche contre les Orioles de Baltimore lors du match du quatrième as.

Il s'agit des deux circuits les plus mémorables de l'histoire des Blue Jays depuis celui de Joe Carter pour offrir un deuxième titre consécutif de la Série mondiale aux Blue Jays en 1993.

«Ils nous ont aidés à remettre cette équipe sur la carte, a noté le gérant des Blue Jays, John Gibbons. Ils ont fait leur nom ici, à Toronto. Mais le baseball reste une business. C'est un sport auquel nous jouons, mais c'est aussi une énorme entreprise et les gars ont le droit à l'autonomie.»

Lors d'une entrevue radio en septembre, le président des Blue Jays, Mark Shapiro, a déclaré que «le scénario le plus probable» était de voir les Jays laisser leurs joueurs autonomes tester leur valeur sur le marché. Le voltigeur Michael Saunders, le lanceur partant droitier R.A. Dickey, le releveur gaucher Brett Cecil et le releveur droitier Joaquin Benoit sont les autres éléments clés qui pourraient quitter.

«Je suis très malheureux parce que je ne sais pas ce qui m'attend, a dit Encarnacion par le biais d'un interprète après l'élimination des Jays, mercredi. Mais je suis fier pour les partisans et je remercie l'organisation pour tout ce qu'elle m'a donné.»

Bautista (265) et Encarnacion (239) se classent respectivement deuxième et troisième derrière Carlos Delgado (336) dans l'histoire des Jays pour les circuits.

Après avoir égalé un sommet personnel avec 42 circuits et battu une marque personnelle avec 127 points produits, Encarnacion pourrait recevoir un contrat de plus de 100 millions $ sur le marché des joueurs autonomes.

Encarnacion a pris le temps de poser pour des photos avec les partisans et signer des autographes quand il a quitté le Rogers Centre plus de deux heures après l'élimination des Jays. Rappelant son affection pour la ville, il a qualifié Toronto de «premier choix» cet hiver.

La situation de Bautista risque d'être un peu plus compliquée. Limité à 116 matchs en raison de blessures, il a cogné seulement 22 circuits cette saison, son plus faible total depuis 2009, et a produit 69 points.

Après la rencontre, mercredi, Bautista a déclaré qu'il n'était pas «dans le bon état d'esprit» pour déclarer si Encarnacion et lui avaient disputé leur dernier match ensemble dans l'uniforme des Blue Jays.

«Je sais que c'est possible, mais on verra», a dit Bautista.

Même si certains joueurs quittent l'équipe pendant l'hiver, les Blue Jays compteront sur plusieurs joueurs étoiles la saison prochaine, dont le joueur par excellence de la Ligue américaine en 2015 Josh Donaldson, l'arrêt-court Troy Tulowitzki et le receveur Russell Martin. Le releveur Roberto Osuna et le partant Aaron Sanchez devraient aussi porter les couleurs des Blue Jays pendant longtemps.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer