Steven Goulet ne perd pas de temps!

À 12 ans, Steven Goulet, un adepte de... (Facebook)

Agrandir

À 12 ans, Steven Goulet, un adepte de taekwondo, s'est découvert un talent pur pour la boxe. Il fête ici sa conquête des Gants dorés, en compagnie de ses entraîneurs Patrick Bilodeau, Denis Hince et Jimmy Boisvert.

Facebook

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Steven Goulet ne pratique la boxe que depuis trois semaines. Pourtant, dimanche aux Gants dorés à Lévis, ce garçon de 12 ans a remporté la finale de sa catégorie des 34 kg benjamins, venant à bout d'un adversaire dont la feuille de route est composée d'une vingtaine de combats!

Goulet, qui pourrait devenir le prochain phénomène du club Performance de Trois-Rivières, a épaté les observateurs de la scène provinciale lors de cet événement toujours très couru en boxe olympique. Il a eu raison en finale de Salvatore Rufolo, du club Champion à Montréal.

«L'avenir du club s'annonce très prometteur», s'enthousiasmait l'entraîneur Jimmy Boisvert, à son retour de Lévis. Car l'équipe du Performance peut aussi se réjouir de la prestation de Petar Gravilovic, l'une de ses têtes d'affiche.

Inscrit dans la catégorie très populaire des seniors de 75 kg, Gravilovic a d'abord remporté son duel des quarts de finale, avant de passer en finale à la suite d'une victoire devant Veton Arifi (Québec). Puisqu'il y avait plusieurs pugilistes dans sa classe, la finale qui l'opposera à Angelo Adamson de Québec ne sera disputée que dans quelques semaines.

«Petar a réussi à se frayer un chemin en finale après avoir battu un gars qui mise sur une expérience de 90 combats et un autre de 55 combats. De son côté, il n'a que 15 combats en carrière», rappelle Boisvert, qui ne tarit pas d'éloges envers Gravilovic.

Deux finalistes

Parmi les autres boxeurs de la région, William Boisvert (Performance) et Alexis Grenier (Club de boxe de Shawinigan) ont dû s'incliner en finale. Xavier Dufour (Performance (30 kg benjamins) et Antoine Duchemin (équipe de Jean Zewski, 40 kg juvéniles) avaient déjà été sacrés champions sans opposition dans leur catégorie respective. Au total, une dizaine de combattants de la Mauricie avaient mérité leur billet pour les Gants dorés. 

Il s'agit de l'une des bonnes délégations des dernières années.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer