• Le Nouvelliste > 
  • Sports 
  • > Les Patriotes ne s'attendent pas à un pique-nique face aux Gee Gees 

Les Patriotes ne s'attendent pas à un pique-nique face aux Gee Gees

Marc-Étienne Hubert va demander à ses équipiers de... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Marc-Étienne Hubert va demander à ses équipiers de ne pas sous-estimer les Gee Gees.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Après deux victoires sur la route à Laurentian pour entamer la nouvelle saison, les Patriotes de l'UQTR effectuent leur rentrée locale mercredi soir en accueillant les Gee Gees d'Ottawa.

Sur papier, l'affrontement paraît bien inégal. Les Gee Gees sont à l'an 1 d'une reconstruction après la suspension de leur programme, et ils viennent d'encaisser deux défaites d'affilée. Les Patriotes font partie de la poignée d'équipes qui ont le droit de rêver au championnat canadien. Un carnage en vue? C'est exactement le piège que Marc-Étienne Hubert souhaite que ses équipiers pourront éviter.

«Elle est terminée, l'époque où tu regardais le calendrier et tu pouvais identifier une dizaine de matchs faciles. La parité est de plus en plus présente dans les rangs universitaires et c'est tant mieux. Les Redmen viennent de perdre contre UOIT, RMC a surpris Carleton. Les équipes sont maintenant bien préparées et si ton attitude n'est pas à la bonne place, ça se peut que tu sois dans le pétrin. Il faut s'attendre à un bon match, pas à un pique-nique», plaide Hubert, en rappelant que son équipe a baissé pavillon devant les Gee Gees en match préparatoire.

Comptez sur lui pour s'en servir dans sa préparation d'avant-match! «Je n'essaie pas de faire croire qu'on se prépare à affronter l'Armée Rouge! Mais cette équipe s'en vient ici pour compétitionner, ça c'est sûr.»

Les Patriotes reprennent le boulot après un week-end parfait à Laurentian. Hubert retient toutefois beaucoup plus le deuxième match - un gain de 4-0 - que le premier. «Le premier match n'était pas à mon goût. On s'est parlé le lendemain, on a fait du vidéo ensemble. C'était le temps de remettre les pendules à l'heure. Les gars ont bien répondu en soirée, à part cinq ou six minutes, nous avons contrôlé ce match-là.»

La rentrée locale se fera sans Mathieu Lemay et Sébastien Auger, tous les deux abonnés à l'infirmerie. Dans le cas du deuxième, les nouvelles sont encourageantes : Hubert s'attend à voir son gardien étoile recommencer à porter ses grosses jambières à l'entraînement la semaine prochain. Un retour avant la fin du mois n'est donc pas exclu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer