Asselin enchanté de son expérience avec le Canadien

L'attaquant des Patriotes Guillaume Asselin est revenu enchanté...

Agrandir

L'attaquant des Patriotes Guillaume Asselin est revenu enchanté de son expérience au camp des recrues du Canadien de Montréal.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Invité de dernière minute au camp des recrues du Canadien de Montréal, Guillaume Asselin est rentré au bercail enchanté par son expérience dans l'entourage des Glorieux.

Heureux de retrouver ses coéquipiers des Patriotes de l'Université du Québec à Trois-Rivières, l'attaquant a plus que jamais l'impression qu'un avenir l'attend chez les professionnels au terme de ses études.

En une semaine chez le Tricolore, où il a notamment disputé deux rencontres lors du tournoi des recrues, le franc-tireur de 24 ans estime avoir laissé une belle carte de visite.

«Je pense qu'ils m'ont bien aimé. J'ai réussi à faire une bonne impression. Je suis vraiment fier de moi, je ne peux pas avoir de regret», a-t-il commenté entrevue avec Le Nouvelliste.

Blanchi de la feuille de pointage dans des défaites face aux recrues des Maple Leafs de Toronto (4-3) et des Sénateurs d'Ottawa (6-3), le 83 des Patriotes se sentait de plus en plus à l'aise avec la vitesse d'exécution au fur et à mesure que son séjour progressait.

«À mon premier match, j'étais sur le quatrième trio. C'est un peu difficile de se mettre dans le match et ça m'a pris une couple de période pour m'adapter. Puis, dans le deuxième match, j'ai super bien joué. J'ai eu six lancers au filet, j'aurais vraiment pu compter. J'ai même fait quelques présences aux côtés de (Nikita) Sherbak et on a eu quelques chances de marquer. Non seulement je n'avais pas l'air fou, mais j'ai réussi à avoir un impact sur la game

Sans trop de surprise, Asselin n'a pas obtenu d'invitation pour le camp officiel du Canadien, étant plutôt retranché mardi en compagnie de 10 autres joueurs. N'empêche que cette expérience lui a fait réaliser à quel point il état en mesure de tenir son bout dans ce calibre.

Par contre, d'ici la fin de son parcours universitaire, l'attaquant vedette des Patriotes reconnaît qu'il devra améliorer certaines facettes.

«Je pourrais jouer dès maintenant. Mais pour être bon et avoir un impact, je devrai améliorer l'explosion de mon patin», mentionne celui qui a été particulièrement impressionné par Michael McCarron.

Après un court essai de 11 rencontres chez les professionnels qui l'avait laissé sur son appétit à l'automne 2013, avec les Road Warriors de Greenville dans la Ligue de la côte-est (ECHL), Asselin est maintenant convaincu qu'il aura un jour l'occasion de tenir son bout à un niveau supérieur.

«D'avoir participé à ce camp-là, ça m'a encore plus ouvert les yeux. Je sais que je suis capable de jouer à ce niveau et de bien performer. Je suis très confiant d'avoir une autre chance chez les professionnels.»

Vers de nouveaux sommets

Champion compteur du réseau interuniversitaire canadien et proclamé joueur par excellence au pays en 2015-16, la barre sera fixée très haut pour Asselin en vue la prochaine campagne qui s'amorcera le 7 octobre lors d'une visite à Sudbury face aux Voyageurs de l'Université Laurentienne.

Cette perspective ne semble guère effrayer le patineur originaire de Québec qui ne demande pas mieux que de repousser ses limites. «Je ne me mettrai pas de pression supplémentaire parce que j'ai participé au camp du Canadien. Mais je ne veux pas répéter mes exploits de l'an dernier, je veux faire encore mieux!», indique celui qui a récolté 27 buts et 47 points en 28 matchs sous les ordres de Marc-Étienne Hubert l'hiver dernier.

Les ambitions de l'ancien des Saguenéens de Chicoutimi et du Junior de Montréal ne sont pas seulement individuelles. Asselin voit également grand pour l'ensemble de l'équipe, à sa quatrième saison à l'UQTR.

L'an dernier, les Patriotes ont atteint de nouveaux sommets en compilant le meilleur dossier de l'histoire du programme en saison régulière. Leur rêve de savourer un championnat canadien s'était cependant vite évaporé, dès leur premier match du rendez-vous national.

«On a eu une très bonne préparation en Europe. On a un très bon groupe de joueurs et on peut certainement accomplir encore de belles choses cette année, encore plus grandes.»

Mercredi soir, Asselin était d'ailleurs de retour dans l'uniforme des Patriotes à l'occasion d'un match hors-concours disputé au Colisée face aux Redmen de McGill.

Face à leurs éternels rivaux, les Trifluviens se sont inclinés par la marque de 6-2.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer