La crème du curling junior à Shawinigan

Le dévoilement s'est effectué en présence de Jean... (Photo: Francois Gervais)

Agrandir

Le dévoilement s'est effectué en présence de Jean Lamère (président de Curling Québec), Alain Boucher (coordonnateur de la candidature de Shawinigan), le maire Michel Angers, Jean-François Morand (président du Club de curling Grand-Mère) et Catherine Hugues (membre du conseil des gouverneurs de Curling Canada).

Photo: Francois Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Dix ans après avoir été rasé par les flammes, le Club de curling Grand-Mère complétera sa résurrection avec panache, alors qu'il recevra la crème de la relève au pays, à l'occasion des Championnats canadiens juniors qui seront présentés à Shawinigan, du 13 au 21 janvier 2018.

«En 2012, Shawinigan a vibré au rythme de la Coupe Memorial et des Jeux du Québec. En 2018, Shawinigan sera curling!», a lancé avec enthousiasme le président du club, Jean-François Morand, mardi en conférence de presse.

Le 9 décembre 2007, un violent incendie avait réduit en poussière 83 années d'histoire du club grand-mérois. Six ans plus tard, après avoir travaillé d'arrache-pied, les instigateurs de la relance du club criaient victoire avec l'inauguration du Centre de curling municipal.

De fil en aiguille, Morand et son équipe ont depuis organisé plusieurs compétitions, dont quelques-unes d'envergure provinciale, avant de voir leur cheminement culminer avec la décision de Curling Canada de leur octroyer le rendez-vous national junior, masculin et féminin, en 2018.

Il s'agira de la sixième fois seulement, depuis la création du tournoi en 1950, que la compétition sera présentée dans la Belle province. En 1993, les meilleurs curleurs juniors au pays étaient notamment débarqués à Trois-Rivières alors qu'un quatuor néo-écossais avait été couronné.

«C'est une grosse affaire qui vient de se produire pour nous. Quand je suis embarqué en 2008 après l'incendie, le curling n'existait plus à Shawinigan. On a travaillé fort pour en arriver à avoir ces installations-là, à la fine pointe de la technologie. Ça va être une belle occasion de montrer que nous ne sommes pas un éléphant blanc», a mentionné un président de club très émotif.

un investissement qui rapporte

Au moment de la relance du Club de curling Grand-Mère, qui avait nécessité la construction du Centre de curling municipal au coût de 4,1 M$, la Ville de Shawinigan avait mis l'épaule à la roue avec un coup de pouce de 1,8 M$.

Mardi matin, le maire Michel Angers félicitait le conseil municipal d'avoir cru au projet. «Il y a ici une longue tradition de curling, qui remonte à plus de cent ans. En politique, on prend beaucoup de décisions et je peux dire que ça en était une excellente de construire le centre de curling», a-t-il commenté.

Présents au club de Grand-Mère pour annoncer la sélection de Shawinigan comme ville hôtesse, les dirigeants de Curling Canada ont notamment vanté la qualité des infrastructures de la 3e Avenue ainsi que le niveau d'engagement de la Ville envers le comité organisateur. En tout, huit surfaces seront utilisées pendant le tournoi, soit trois du côté du Club de curling municipal et cinq à l'aréna de Grand-Mère.

«C'est un choix merveilleux et une sélection bien méritée. Il y a une belle unité qui règne dans la communauté. On sent les gens très fiers et passionnés par le curling», a noté Catherine Hugues, membre du conseil des gouverneurs de la fédération nationale.

Au fil des années, les Championnats canadiens juniors ont vu défiler plusieurs joueurs ayant connu une brillante carrière internationale. Du groupe, on retient notamment les champions olympiques Jennifer Jones, Kevin Martin, Brad Gushue et Brad Jacobs.

«Ce tournoi fait partie de nos plus importants de l'année puisqu'il met en valeur nos olympiens de demain. C'est une merveilleuse vitrine afin d'exposer leur talent», a ajouté Hugues.

Événement d'envergure

Ainsi, du 13 au 21 janvier 2018, ce sont 28 équipes et 140 athlètes qui convergeront vers la ville de l'électricité afin de participer à ces Championnats canadiens juniors qui attirent autour de 11 000 spectateurs par année. Les équipes gagnantes obtiendront leur billet pour les Mondiaux juniors qui seront présentés à Aberdeen, en Écosse.

En plus d'une douzaine d'heures de télédiffusion des parties à l'antenne de TSN et RDS, qui offriront une visibilité nationale à Shawinigan, les responsables estiment les retombées économiques d'une compétition de cette envergure entre 1,5 et 3 M$. «Nous allons offrir aux gens un rendez-vous qui réunira le passé, le présent et le futur», promet le président du club grand-mérois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer