Stéphane Pellerin joue 63!

Le golfeur Stéphane Pellerin a battu sa propre... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le golfeur Stéphane Pellerin a battu sa propre marque de parcours, samedi au Ki-8-Eb de Trois-Rivières.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les mots ne sont pas exagérés: Stéphane Pellerin a joué la ronde de sa vie, samedi au Ki-8-Eb.

Pellerin a ramené une carte de 63 pour établir un nouveau record de parcours, lui qui détenait la marque depuis août 2007 grâce à un pointage de 64. Le professionnel Marc Hurtubise avait également réussi une ronde de 64 lors de l'une de ses visites au Ki-8-Eb.

«C'est magique! Deux jours plus tard, je n'en reviens pas encore», a partagé le Trifluvien dans une entrevue au Nouvelliste. «Le dernier record remontait à près de dix ans, il était temps que je me réveille!»

Pellerin participait samedi à la finale d'une ligue regroupant quelques golfeurs au club du boulevard des Forges. Huit finalistes prenaient le départ. «J'ai commencé ma ronde sur le neuf de retour et j'ai joué 32 (-3). Puisqu'on y allait par élimination, il restait quatre golfeurs pour le dernier neuf.»

Après avoir réalisé des oiselets aux septième et huitième trous, il savait pertinemment qu'il pouvait marquer l'histoire du Ki-8-Eb en enfilant un autre birdie au neuvième. Quelques personnes étaient d'ailleurs massées autour du vert pour l'observer. La tension, on le suppose, était à son paroxysme!

«J'ai utilisé mon fer 7 et la balle a atterri à environ 15 pieds du trou, avant d'avancer de trois pieds. La balle avait beaucoup de mordant, je devais caler un long roulé de 12 pieds.»

Vous devinez la suite. «J'ai eu la chance de putter après un compétiteur. J'ai analysé son coup et il a dépassé l'objectif de six pieds. J'ai donc pu ajuster mon tir. Les verts étaient très rapides.»

La petite balle blanche s'est donc retrouvée en plein centre du trou, entraînant des cris de joie de Pellerin et de la foule! «J'avais déjà exprimé ma bonne humeur au huitième, alors ceux devant nous sont restés là pour regarder le neuvième.»

Au final, Stéphane Pellerin a joué huit coups sous la normale (-8) puisqu'il s'élançait des jalons noirs, où le par est à 71 et non 72.

«Huit birdies et 10 pars, c'est quand même bien! J'ai joué des rondes de 65 durant ma carrière et mon 64 ici en 2007 représentait un de mes beaux souvenirs, mais là, je viens de franchir une autre étape. C'est ce genre de journée où tout fonctionne, où tu ne te poses pas de question. Je me sentais dans la même forme que lors de ma victoire au Duc de Kent en 2006. J'ai effectué plusieurs bons coups au-dessus des 300 verges et mon jeu sur les verts était super.»

Il s'agit du deuxième grand moment de Pellerin sur les allées du Ki-8-Eb en 2016 après sa victoire, il y a un mois à peine, au Championnat provincial senior amateur. «Il a brûlé le parcours, sourit le professionnel du club Luc Boisvert. Ce qui m'impressionne, c'est que nous venions de faire l'aération des verts donc il y avait des petits trous. On se demandait si ça jouait, finalement Stéphane nous a prouvé que oui!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer