Les Champions à la hauteur de leur nom

Les Champions d'Ottawa ont effacé un retard de... (Courtoisie)

Agrandir

Les Champions d'Ottawa ont effacé un retard de 0-2 dans la série finale de la Ligue Can-Am pour remporter leur premier championnat, et ce, dès leur deuxième saison.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Ottawa) Tout semblait jouer contre eux lorsqu'ils sont partis vers le comté de Rockland dans l'État de New York jeudi. Les Champions d'Ottawa tiraient de l'arrière 0-2 et semblaient se diriger vers l'abattoir, dans un stade où ils n'avaient pas connu de succès de la saison.

Favoris dans cette série, les Boulders de Rockland avaient gagné 15 de leurs 18 duels contre les Champions durant la saison régulière. Ils menaient même 7-2 tôt dans le troisième match quand les Ottaviens ont réalisé l'inimaginable en revenant de l'arrière pour l'emporter 13-12 dans un duel de 12 manches fertile en rebondissements. Puis, la troupe d'Hal Lanier a récidivé avec un gain de 13-3 le lendemain.

Samedi, dans le match ultime, ils ont envoyé le lanceur par excellence de la Can-Am sur la butte avec seulement trois jours de repos. Austin Chrismon a livré la marchandise en lançant un match complet pour mener les siens à une victoire historique de 3-1. À leur deuxième saison dans la Can-Am, les Champions sont déjà à la hauteur de leur nom. Ils sont champions!

C'est le premier titre d'une équipe professionnelle d'Ottawa depuis les Lynx en 1995. Ils formaient alors le club-école AAA des Expos de Montréal dans la Ligue internationale.

Le party a levé dans l'autocar sur le chemin du retour dans la nuit de samedi à dimanche.

«C'était fabuleux! Vous travaillez pour ça toute l'année et nous avons été assez chanceux de pouvoir gagner un championnat dès notre deuxième saison. Huit de nos neuf joueurs sur le terrain étaient avec nous depuis le début de l'année. Ça fait longtemps que je dirige des équipes au baseball. Je n'ai jamais vu une équipe aussi tissée serrée. Chacun jouait pour les intérêts de l'équipe», a raconté le gérant de 73 ans lors d'une soirée de célébrations dans un pub de la rue Elgin dimanche soir.

L'ancien gérant des Astros de Houston avoue que les chances de voir son équipe remonter les Boulders étaient minces après les deux premiers matches perdus par un point à Ottawa.

«Notre première victoire a été énorme. Elle a placé les Boulders sur les talons. Puis, la jeune recrue Steve Borkowski nous a donné huit manches de qualité dans le quatrième match. Tout le monde dans l'enclos de relève était disponible pour le cinquième match, mais Austin Chrismon a été sensationnel. C'est pour ça qu'il a été le lanceur de l'année. C'était son match à gagner ou à perdre. Il méritait la victoire.»

Hal Lanier a été touché par les joueurs des Boulders qui sont venus féliciter son équipe après le dernier retrait. «Je n'avais jamais vu ça avant. Les deux clubs avaient beaucoup de respect l'un pour l'autre.»

Déjà dimanche soir, l'équipe était éparpillée aux quatre coins de la planète.

Les Cubains Alexander Malleta et Donal Duarte doivent même amorcer leur saison chez eux lundi soir!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer