Sclérose en plaques: Kean s'implique en mémoire de son père

Simon Kean... (La Presse)

Agrandir

Simon Kean

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Simon Kean n'a pas eu à fouiller bien longtemps lorsqu'est venu le temps de s'impliquer auprès d'une oeuvre de bienfaisance. Tout naturellement, il s'est tourné vers la Société canadienne de la sclérose en plaques.

Pour le boxeur trifluvien, cette maladie demeurera à jamais associée à lui. Il y a 10 ans, son père Raymond Jr, a rendu l'âme après avoir combattu cette maladie. Il était âgé de 46 ans.

«C'est une implication émotive pour moi. Mon père, c'est lui qui me poussait beaucoup dans le sport, que ce soit dans le judo ou encore la boxe. Il serait fier de voir où je suis rendu aujourd'hui», mentionne le poids lourd de 27 ans, toujours invaincu en cinq combats chez les professionnels.

Kean se rappelle que son père était aux premières loges à ses débuts dans le monde de la boxe. Ayant de la difficulté à marcher, le paternel programmait néanmoins son cadran le matin pour suivre son fils en voiture lors de son jogging matinal.

«Dans mes préparations pour mes combats, il était là. À 6 h du matin, il m'encourageait pendant que je courais.»

C'est ainsi qu'il y a quelques années, le poids lourd trifluvien a commencé à offrir du temps auprès de la Société, notamment en participant à une activité d'emballage de cadeaux à l'approche du temps des Fêtes. Puis, cette année, Kean a décidé de pousser son implication à un autre niveau en s'inscrivant à l'événement Décalade Mauricie. Il a même nommé son équipe de décalade en l'honneur de son père.

Le 1er octobre, il descendra donc la paroi de l'hôtel Delta en compagnie de quelques autres téméraires, une activité qui permet d'amasser des fonds pour la sclérose en plaques. Pour l'occasion, Kean compte amener quelques coéquipiers de l'écurie Eye of the Tiger Management à Trois-Rivières afin qu'ils puissent rencontrer les amateurs de boxe de la région.

«Ça va aussi permettre en même temps de faire un peu de promotion de notre prochain gala», mentionne-t-il à propos de la soirée du 22 octobre qui lui fera vivre un premier combat en carrière au Centre Bell, en sous-carte de David Lemieux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer