Estacades midget AAA: un bel effort bousillé par l'indiscipline

Le gardien des Riverains du Collège Charles-Lemoyne, Tommy... (Pascal St-Onge)

Agrandir

Le gardien des Riverains du Collège Charles-Lemoyne, Tommy Da Silva, a bloqué 29 des 30 tirs dirigés vers lui par les joueurs des Estacades, qui n'ont toujours pas gagné après trois matchs en ce début de saison.

Pascal St-Onge

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Deux pénalités appelées sur la même séquence ont causé la perte des Estacades, dimanche après-midi lors de leur rentrée locale. Opposés aux Riverains du Collège Charles-Lemoyne et à leur pilote Guillaume Latendresse, les adolescents de Frédéric Lavoie ont vu le match leur filer entre les doigts pour finalement s'incliner 2-1 en prolongation.

Après avoir fait fi de quelques gestes d'indiscipline causés par les Estacades, l'arbitre Xavier Labonté a sorti son sifflet deux fois plutôt qu'une en tout début de période supplémentaire. Il a d'abord pénalisé le geste commis par le défenseur Benjamin Thibeault (avoir fait trébucher), puis il a expédié le capitaine Cédric Desruisseaux au cachot, jugeant que ce dernier avait fait preuve de conduite antisportive.

Ça n'a pris que 17 secondes à Nicolas Imbeau pour donner la victoire aux Riverains, qui évoluaient alors à 5 contre 3 sur la grande glace olympique du Complexe sportif Alphonse-Desjardins. Le gardien des locaux Benjamin Lajoie, auteur de 30 arrêts, n'y pouvait rien.

Au terme de la rencontre, l'entraîneur Lavoie refusait de vilipender l'officiel Labonté pour les deux pénalités attribuées aux siens dans la première minute de la prolongation. «Elles étaient méritées. Benjamin a effectué un geste d'obstruction tandis que pour Cédric, l'arbitre estime qu'il est passé un peu trop proche de lui. Je ne crois pas que c'était intentionnel, mais les circonstances font en sorte que nous avons été sanctionnés.»

Le but inscrit par Imbeau a en quelque sorte effacé une bonne deuxième moitié de partie pour les Estacades, qui avaient connu un lent départ pour cette première sortie à domicile devant plus de 300 personnes. Les Riverains avaient ouvert la marque par l'entremise de Jacob Bossé au premier vingt, une courte avance qui tenait encore jusqu'au début du dernier engagement, quand Ismaël Denis a enfin répliqué pour ramener les deux clubs à la case départ.

Les Trifluviens ont, par la suite, obtenu quelques bonnes chances de marquer, mais le gardien de Charles-Lemoyne Tommy Da Silva s'est dressé devant ces menaces. «Ce fut un bon duel de gardiens», analysait Lavoie, tout en concédant que ses protégés n'affichaient pas leur mine la plus convaincante dans les minutes initiales.

«Le premier match à la maison, c'est toujours stressant, mais les gars ont beaucoup progressé par la suite. La troisième période, on l'a dominée. Nous méritions un meilleur sort.»

Aucun point en deux sorties

Car même s'ils se sont inclinés en prolongation, les Estacades ont quitté la glace avec aucun point en banque. Les nouveaux règlements dans la Ligue de hockey midget AAA du Québec n'accordent plus le point que les équipes empochaient auparavant si elles perdaient au cours de la quatrième période. 

Ce point ne sera attribué que si l'équipe survit jusqu'aux tirs de barrage. Les victoires en temps régulier valent désormais trois points, tandis que celles arrachées après les 60 minutes de jeu en donnent deux.

«Ils ont tout chamboulé ça et honnêtement, jusqu'à présent, ça ne joue pas en notre faveur», observait Lavoie, sourire en coin, en citant les deux revers subis en prolongation vendredi (Lac-St-Louis) et dimanche.

«Le plus important, c'est que tout le monde participe aux séries. On ne doit pas uniquement regarder le résultat mais la façon dont on réussira à s'améliorer.»

Carnet de notes

Toutes les pénalités décernées contre les Estacades dimanche résultaient d'infractions commises par des vétérans...

Les Estacades miseront sur de bonnes semaines à l'entraînement au cours des 21 prochains jours. D'ici au 30 septembre, ils ne disputeront qu'une partie par semaine, et toutes à domicile de surcroît. «Nous allons pouvoir nous pencher sur les aspects de notre jeu à peaufiner. Et nous allons laisser les problèmes mécaniques de l'autobus de côté», a lancé en boutade l'entraîneur, dont les joueurs se mesureront aux Forestiers d'Amos samedi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer